DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Salon de l'auto 2019 : un avenir électrique

Salon de l'auto 2019 : un avenir électrique
Taille du texte Aa Aa

Il y a comme un air de changement au Salon de l'automobile de Genève 2019, alors que les marques, anciennes et nouvelles, s'éloignent des énergies fossiles et se tournent vers un avenir électrique.

L'impulsion électrique concerne aussi bien les voitures à l'allure modérée que les plus rapides, comme la dernière-née de la nouvelle marque Automobili Pininfarina.

Citroën célèbre son centenaire et présente la voiture la plus lente du salon, l'Ami One Concept.

"Nous n 'appelons pas cela un véhicule, mais un objet pour les zones urbaines, les grandes villes", explique Linda Jackson, directrice de Citroën. "N'importe qui peut la conduire, vous n'avez pas besoin du permis, elle ne fait que 2,5 mètres de long, peut aller jusqu'à 45 kilomètres / heure, avec 100 kilomètres d'autonomie. C'est donc évidemment un concept, mais nous ne faisons que le tester pour voir où cela va nous mener."

La tendance de l'électrique est aussi l'occasion de relancer certaines marques, comme l'a fait Aston Martin avec la marque historique Lagonda. L'entreprise britannique vise des marchés loin de chez elle.

"La Californie et la Chine, par exemple, sont les endroits où l'on voit les véhicules électriques se développer" souligne Andy Palmer, PDG d'Aston Martin Lagonda. "À l'heure actuelle, les voitures électriques représentent environ 2 % du volume total de ce secteur, ce qui est très peu en fait, mais dans des pays comme la Chine, elles représentent 8% et en Californie, on assiste à une croissance rapide. "

Il y a ici des voitures 100% électriques, mais aussi beaucoup d'hybrides, autrement dit dotées d'un moteur à essence, comme la BMW 530e, et d'un moteur électrique.

"L'utilisation des hybrides est en fait très adaptée à l'Europe", note Peter Nota, membre du directoire de BMW AG. "Les gens veulent parcourir des distances plus courtes sans polluer, ils peuvent le faire en mode totalement électrique, par exemple en ville. Et ils peuvent avoir la tranquillité d'esprit de pouvoir parcourir de plus longues distances sans avoir besoin de recharger, grâce au relais des moteurs à essence."

Le développement des voitures électriques devra aussi composer avec les nouvelles normes européennes d'émissions de gaz à effet de serre, qui entreront en vigueur l'an prochain.