DERNIERE MINUTE

Ce char de carnaval antisémite "impensable" en Belgique

Ce char de carnaval antisémite "impensable" en Belgique
Tous droits réservés
Images TV Oost
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Indignation, dégoût, colère, ce char de carnaval qui a sillonné les rues d'Alost en Belgique a choqué 74 ans après la Shoah... Reprenant la symbolique anti-juif des années les plus sombres de l'Histoire, il caricature des juifs orthodoxes assis sur des sacs d'or. Un antisémitisme flagrant intolérable. Deux associations juives ont porté plainte. Interpellée, la commission européenne a condamné l'antisémitisme de cette parade :

"C'est impensable que de telles parades aient lieu dans les rues européennes. La position de la commission a été, est, et restera toujours très claire : Nous nous opposons fermement à toute forme d'antisémitisme. Les Etats membres de l'Europe ont récemment réaffirmé cette position dans une déclaration du Conseil spécifiquement sur ce point", a déclaré, incrédule, le porte-parole Margaritis Schinas.

Il y a une montée de l'antisémitisme à travers l'Europe. Comme si les citoyens oubliaient leurs leçons d'Histoire, perdaient leur humanité, des synagogues et des cimetières sont profanés. Quand ce n'est pas plus grave, on pense à la tuerie du Musée juif de Bruxelles et au procès en cours de Mehdi Nemmouche.

Mais ce n'est pas une première pour le carnaval d'Alost, rituel vieux de 600 ans, classé au patrimoine immatériel de l'UNSECO, qui a une longue tradition de provocations racistes et antisémites. (voir l'article ci-dessous)

Pour vous faire une idée de ce carnaval d'Alost, en Flandres, à mi-chemin entre Gand et Bruxelles.

Pour aller plus loin sur ce sujet, voir le film "Jews Got Money", réalisé en 2012 par Sasha Andreas, il est consultable en ligne sur le site ReelHouse.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.