Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

La "noble tâche" de préserver les livres du patrimoine slovaque

La "noble tâche" de préserver les livres du patrimoine slovaque
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

En marge d'une édition de Smart Regions consacrée au projet de numérisation des livres anciens slovaques DIKDA soutenu par la politique de cohésion de l'Union européenne, nous interrogeons une spécialiste en restauration d'ouvrages sur son travail. Elle nous dit sa fierté d'œuvrer à la transmission de ce pan du patrimoine culturel de la Slovaquie.

La restauration de livres est l'une des missions du programme slovaque de numérisation DIKDA. En premier lieu, les ouvrages doivent être analysés pour détecter et neutraliser les micro-organismes qui pourraient détériorer leurs pages. C'est ce que font les chercheurs du laboratoire situé près de la ville slovaque de Martin dans lequel nous nous rendons.

Stratégie de sauvetage

Spécialiste en conservation du papier à la Bibliothèque nationale slovaque de Martin, Nora Rapava nous explique sa tâche : "Je détecte tous les micro-organismes sur les pages du livre et ensuite, je décide d'une stratégie pour les éliminer et sauver le livre," dit-elle.

Champignons

"Les micro-organismes les plus fréquents sont les champignons Penicillium et Aspergillus," précise-t-elle ensuite. "On peut les trouver sur des aliments par exemple : on les voit sur une orange pourrie qui a des moisissures vertes, on a la même chose [sur nos livres]," poursuit la chercheuse.

"On devrait tous être fiers de travailler ici"

_"C'est vraiment une tâche noble parce qu'on préserve des livres pour les générations futures : donc je crois qu'on devrait tous être fiers de travailler ici,"_ assure Nora Rapava.