DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Donner un cadre européen pour l’emploi de proximité

Donner un cadre européen pour l’emploi de proximité
Taille du texte Aa Aa

Rendre visibles des emplois invisibles. C'est le crédo du document remis à la Commission européenne pour promouvoir le travail de proximité. Derrière cette expression se cachent près de 20 millions d'emplois à travers les Etats membres, de la garde d’enfants à l'accompagnement des personnes âgées ou handicapées. Bien souvent il s'agit d'activités non-déclarées or c'est secteur économique émergent en Europe. "Est-ce que l'on peut encore se permettre de considérer que l'équilibre économique se satisfait d'une économie souterraine non visible? Je pense qu'aujourd'hui on n'est plus tout à fait là", assure Marie-Béatrice Levaux, présidente de la Fédération européenne des emplois de la famille (EFFE), à l’origine du texte remis à l’institution européenne. Elle souligne l’enjeu social derrière cette bataille. Ces activités répondent à de nouveaux besoins et elles représentent un mode d'intégration.

Le défi est aussi d'embrasser la transition numérique. Selon la Commissaire européenne en charge de l’Economie et société numériques, Mariya Gabriel, "les plateformes en ligne peuvent permettre de faire correspondre la demande et l'offre". Elle souligne aussi que ces nouveaux outils profiteraient "aussi aux travailleurs dont les emplois sont souvent fragmentés dans le temps et dans l'espace".

Ce document, ou livre blanc dans le jargon européen, veut mettre en place un écosystème vertueux. Pour y parvenir les auteurs proposent comme première recommandation de faciliter la déclaration de ces salariés. Dans l'Union la France, l'Italie et la Belgique font figure de pionnières.