DERNIERE MINUTE

Face aux incertitudes du Brexit, les européens fuient la Grande-Bretagne

Face aux incertitudes du Brexit, les européens fuient la Grande-Bretagne
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Moins d'habitants, moins de consommateurs

Avec le Brexit, ils sont de plus en plus nombreux dans les aéroports. Beaucoup d’Européens quittent la Grande-Bretagne. Polonais, Slovaques ou encore Portugais, près de 53 000 personnes originaires de pays de l’UE sont rentrées chez elles. Conséquence directe : Le solde migratoire de l’Europe au Royaume-Uni est au plus bas depuis dix ans. Qui dit moins d’habitants dit aussi moins de consommateurs. Une situation qui impacte au quotidien de ce garagiste de Londres : "Ce n’est pas comme il y a quatre ou cinq ans. Nous n’avons pas assez de clients étrangers. Si cela continue ainsi, nous ne pourrons plus gagner assez d’argent pour payer les charges ou loyer. Après 33 ans, je pourrais peut-être tout simplement vendre et partir"

"Si j’étais en Europe en ce moment, je ne déménagerais pas ici"

Elio Alonso a quitté le Portugal pour ouvrir une entreprise de nettoyage à Leamington. S’il devait partir maintenant, ses choix ne seraient pas les mêmes "Si j’étais en Europe à ce moment-là, je ne déménagerais pas ici à cause de tout ce qui se passe. D'ailleurs, nous ne savons pas ce qui va se passer", explique-t-il. Elio avait l'habitude de travailler avec des Européens de l'Est mais beaucoup l'ont quitté à cause des incertitudes liées au Brexit. «J’ai remarqué que beaucoup de gens quittaient le pays, cherchant ce qui est sécurisant, la certitude et ils rentrent chez eux. C'est l'un des changements majeurs que nous avons vu depuis. C'est beaucoup d'incertitude. Dans certains domaines, ces changements ont été abordés différemment. », regrette-t-il.

Si les Européens boudent la Grande-Bretagne l’immigration en provenance de pays hors de union européenne, elle, a atteint son plus haut niveau depuis 2004.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.