Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Israël : cessez-le-feu précaire

Israël : cessez-le-feu précaire
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Le calme est revenu tôt ce mardi matin après une nuit d'échanges de tirs de roquettes, d'artillerie et de frappes aériennes entre Israël et la bande de Gaza.

Les hostilités se sont poursuivies jusqu'à l'aube malgré l'annonce par le Hamas d'un cessez-le-feu conclu lundi soir par l'entremise de négociateurs Égyptiens qui sont les médiateurs historiques dans la bande de Gaza.

L'éruption de violences a commencé lundi matin après le tir d'une roquette en provenance de Gaza qui avait sept blessés légers dont un bébé au nord de Tel Aviv.

Israël accuse le Hamas d'être à l'origine du tir de roquette et dit avoir lancé dans la nuit une frappe aérienne sur le bureau d'Ismaïl Haniyeh, le chef de l'organisation palestinienne qui contrôle la bande de Gaza.

De son côté, l'ONU lance un appel à la retenue.

Stephane Dujarric, porte-parole du secrétaire général de l'ONU : "Le tir d'une roquette en direction d'Israël à partir de Gaza constitue une violation grave et inacceptable. Nous connaissons aussi les informations sur des tirs sur Gaza, nous surveillons les événements et nous exhortons toutes les parties à faire preuve de la plus grande retenue."

La crise entre Israël et la bande de Gaza a éclaté au moment où Donald Trump officialisait la reconnaissance par les États-Unis de la souveraineté israélienne sur le plateau du Golan.

Par ailleurs, le Hamas fait face à des contestations populaires intenses et Israël est à deux semaines d'un scrutin législatif crucial.