Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.

DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La septuagénaire écossaise immunisée à la douleur

La septuagénaire écossaise immunisée à la douleur
Taille du texte Aa Aa

Jo Cameron est immunisée à la douleur : c'est une retraitée écossaise de 71 ans et même la brûlure des piments qui fait pleurer son anesthésiste et son mari est pour elle inconnue.

Jo Cameron n'a pas eu besoin de péridurale lorsqu'elle a accouché : elle ne connaît pas la souffrance, ni physique, ni mentale.

Jo Cameron : "Je réalise que je me brûle sur quelque chose seulement quand je peux sentir l'odeur de la chair brûlée. Ce n'est pas de la maladresse : en principe, on se coupe ou on se brûle une ou deux fois, mais on ne recommence pas parce que le cerveau nous en empêche. Mais mon cerveau ne le fait pas et ce n'est pas bon du tout. ? Je n'ai pas les réflexes de préservation."

La mutation génétique de Jo Cameron intéresse au plus haut point les scientifiques qui étudient son cas dans l'espoir de mettre au point des antalgiques puissants et sans effet secondaire.

Professeur John Wood, neurobiologiste : "Environ sept pour-cent des gens souffrent de douleurs chroniques et ont désespérément besoin de nouveaux médicaments. En comprenant les mutations qui étouffent la douleur, nous pourrions développer de nouveaux analgésiques, c'est la base de notre travail."

L'étonnante singularité de ses gênes n'a jamais angoissé Jo Cameron qui ne connaît pas l'anxiété et regrette de ne jamais avoir ressenti de montée d'adrénaline.

Ses bleus et ses brûlures sont les traces de coups et d'accidents passés inaperçus.

La septuagénaire croit avoir hérité du capitale génétique de son père et pense l'avoir transmis à son fils.