DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Brexit : le Parlement britannique se dirige-t-il vers un 4ème vote ?

Brexit : le Parlement britannique se dirige-t-il vers un 4ème vote ?
Taille du texte Aa Aa

Le parlement britannique, à la recherche du temps perdu... Mardi, la Chambre a rejeté une fois encore 4 scénarios alternatifs au plan proposé par Theresa May pour quitter l'Union européenne, faute d'accord.

Des votes "indicatifs", mis à l'agenda parlementaire par la Chambre, sans passer par l'exécutif, censés aiguiller le Parlement vers une solution qui pourrait obtenir la majorité. Un vote "test" de "simulation", en quelque sorte.

There is no-alternative

Quatre motions testaient donc quatre différents scénarios pour éviter une sortie de l'UE sans accord le 12 avril, dernier délai fixé par Bruxelles :

- un maintien dans l'union douanière

- un accord avec l'UE sur le modèle norvégien

- un nouveau référendum pour approuver le plan de Theresa May

- ou une annulation du Brexit, en cas de sortie sans accord...

Comme la semaine dernière, aucune de ces motions n'a obtenu la majorité. Le parlement britannique se retrouve donc une fois de plus dans l'impasse, alors que tous les scénarios restent envisageables à l'approche du délai de sortie de l'Union européenne désormais fixé au 12 avril.

Une situation que déplore le ministre du Brexit Stephan Barclay, qui a rappelé la date fatidique qui pend au nez du Royaume-Uni : "

C'est désormais la seconde fois que cette Chambre se retrouve face à une multitude d'options. Et c'est la deuxième fois qu'elle échoue à trouver une majorité. Et la décision de rejeter l'accord de Theresa May vendredi dernier [pour la troisième fois depuis début janvier] signifie que le Royaume-Uni quittera l'Union européenne dans 11 jours".

Un 4ème vote ?

Le ministre en charge du Brexit Stephen Barclay reste néanmoins persuadé que l'accord de Theresa May peut encore être soumis à un 4ème vote, pour éviter le pire.

Jeremy Corbyn, le chef de l'opposition travailliste, a quant à lui annoncé vouloir proposer de voter de nouveau sur ces motions dans les prochains jours.

Il claque la porte du parti en direct

Mais l'exaspération des parlementaires se fait sentir...

Après l'échec de sa motion pour un maintien dans le marché unique, le conservateur Nick Boles, très ému, prend la parole alors que les débats sont diffusés en direct sur les chaînes d'information britanniques, pour annoncer qu'il quitte son parti.

"J'ai tout donné", a-t-il dit, alors que sa voix s'est étranglée. "Mais j'ai échoué parce que mon parti est incapable de réaliser un compromis. Par conséquent, j'ai le regret d'annoncer que je ne peux plus siéger au sein de ce parti", a-t-il déclarédevant des collègues ébahis, qui lui demandaient de rester.

Symbole d'un supplice sans fin... Il reste 11 jours au gouvernement pour choisir parmi plusieurs solutions, dont celle d'un report long du Brexit.

En sachant qu'au terme de ce délai, il ne sera pas possible de remonter le temps.