DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Disparition de Sala: Cardiff a jusqu'au 15 avril pour répondre à la Fifa

Disparition de Sala: Cardiff a jusqu'au 15 avril pour répondre à la Fifa
Taille du texte Aa Aa

Cardiff a obtenu un délai supplémentaire auprès de la Fifa, jusqu'au 15 avril, pour présenter ses preuves dans son conflit qui l'oppose à Nantes dans le cadre du transfert d'Emiliano Sala, après sa mort dans un accident d'avion, a annoncé mercredi le club gallois.

"Cardiff City a demandé et obtenu une prolongation du délai pour répondre à la Fifa sur cette question", a écrit le club de Premier League dans un communiqué.

Selon plusieurs médias britanniques, le club gallois a été autorisé à soumettre ses éléments à la Fifa jusqu'au 15 avril.

"Cardiff City a récemment écrit au FC Nantes pour lui proposer de se réunir afin de discuter de la tragédie d'Emiliano Sala et du transfert prévu, conformément à la demande de la Fifa pour que nos deux clubs parviennent à une résolution directe. A ce jour, Cardiff City n'a pas reçu de réponse du FC Nantes", ajoutent les "Bluebirds".

Le FC Nantes a saisi la Fifa pour obtenir de Cardiff le paiement du transfert de l'attaquant Argentin Emiliano Sala, suspendu par le club gallois.

Après la disparition du joueur dans un accident d'avion, Cardiff avait décidé de ne pas honorer un premier versement de 6 millions d'euros sur les 17 du montant total du transfert, alors qu'il avait été validé par les autorités footbalistiques avant l'accident.

Selon plusieurs médias britanniques, Cardiff estime que l'accord entre les deux clubs est devenu "nul et non avenu" après la mort du joueur, en raison du rejet par la Premier League de la première mouture du contrat du joueur. Sala était décédé avant la signature du contrat révisé.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2019 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.