DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le Parlement européen au secours des lanceurs d'alerte

Le Parlement européen au secours des lanceurs d'alerte
Taille du texte Aa Aa

Une victoire pour les lanceurs d'alerte. Les eurodéputés ont soutenu les nouvelles lois de l'Union Européenne visant à protéger les personnes qui dénoncent publiquement des actes répréhensibles.

Les nouvelles règles protègent les lanceurs d'alerte contre le licenciement et offrent des voies sûres pour signaler les abus.

"La grande bataille du parlement sur cette directive, c'était d'avoir des conditions pour bénéficier de la protection qui soit le moins rigide possible, explique Virginie Rozière, députée européenne S&D. On a obtenu que le lanceur d'alerte puisse choisir la manière dont il va lancer l'alerte, qu'il ne soit pas obligé, comme certains états membres le voulait, de s'adresser d'abord à son employeur mais qu'il puisse avoir recours à une autorité extérieure, qu'elle soit judiciaire ou administrative."

Les réformes s'inscrivent dans un nouveau débat sur les lanceurs d'alerte après l'arrestation de Julian Assange par la police britannique la semaine dernière, mettant fin aux sept années d'asile du fondateur de WikiLeaks à l'ambassade d'Equateur. Une question qui divise le Parlement européen.

"C'est un personnage très ambigu, estime Maite Pagazaurtundúa, députée européenne ADLE._ D'un côté, c'est un lanceur d'alerte mais de l'autre c'est quelqu'un qui a joué à un jeu malsain. Julian Assange est un cas particulier."_

"Assange est le lanceur d'alerte par excellence, c'est un journaliste par excellence, considère lui Stélios Koúloglou, eurodéputé GUE/NGL_. C'est quelqu'un qui dit la vérité. C'est le sens, la définition du lanceur d'alerte. Nous devons le protéger._"

Preuve de ce clivage : un prix de lanceur d'alerte a été décerné à Strasbourg et remis à la lauréate du prix Nobel de la paix Mairead Maguire, représentante de Julian Assange.

"_Je crois que Julian Assange a rendu un grand service à l'humanité toute entière. Il nous a dit exactement ce qui se passait en Irak, en Afghanistan, où des civils sont tués par la guerre. Et nous avons le droit de le savoir. Ainsi, il nous a révélé les horreurs de la guerre menée en notre nom par les forces américaines, l'OTAN. Et parce qu'il a dit la vérité au monde, il est puni et réduit au silence."
_

Héros pour certains, criminel pour d'autres, Julian Assange continue de mettre à l'épreuve la notion de démocratie en Europe.