Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Trump insiste: un homme armé aurait pu sauver de nombreuses vies au Bataclan

Trump insiste: un homme armé aurait pu sauver de nombreuses vies au Bataclan
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Le président américain Donald Trump a une nouvelle fois affirmé vendredi que de nombreuses vies auraient pu être sauvées lors des attentats du 13 novembre 2015 à Paris si la règlementation française sur les armes était moins stricte.

130 personnes étaient mortes et plusieurs centaines avaient été blessées dans une série d’attentats à Paris et Saint-Denis revendiqués par le groupe Etat islamique (EI). Un des commandos a tué 90 personnes dans la salle de concert du Bataclan.

“Paris, il disent qu’ils ont là-bas les lois les plus sévères au monde sur les armes”, a lancé M. Trump lors d’un discours à Indianapolis devant la National Rifle Association (NRA), puissant lobby des armes à feu.

Comme il l’avait fait il y a un an, presque jour pour jour, devant la même audience, le milliardaire républicain est longuement revenu sur cette sombre journée du 13 novembre.

“Ils ont tué une personne, une autre, une autre, une autre.. Des centaines de personnes ont été tuées et blessées ce jour-là”.

“La fusillade a duré si longtemps et il n’y avait rien à faire (…). Si une personne avait eu une arme de l’autre côté, le bilan aurait très bien pu être complètement différent”, a-t-il poursuivi.

Le locataire de la Maison Blanche a encore ajouté que l’attaque n’aurait “probablement pas eu lieu” si la réglementation sur les armes était moins stricte “car ces lâches auraient su qu’il y aurait des gens avec des armes” sur place.

Lors de son long discours devant la NRA, M. Trump a martelé que “préserver les libertés acquises par nos ancêtres au prix de leur vie” était un devoir absolu. Et dénoncé ses adversaires démocrates qui, selon lui, veulent remettre en cause les fondamentaux de la Constitution américaine.

En 2018, les déclarations de M. Trump avaient provoqué une vive réaction du gouvernement français. Le ministre de l’Economie Bruno Le Maire avait dénoncé des propos “choquants” et “pas dignes du président de la première puissance mondiale”.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2019 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.