DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Hyperandrogénie: le règlement de l'IAAF en vigueur dès le 8 mai

Taille du texte Aa Aa

Le règlement de la Fédération internationale d'athlétisme (IAAF) obligeant les athlètes hyperandrogènes, comme Caster Semenya, à faire baisser leur taux de testostérone, "entrera en vigueur dès le 8 mai", a annoncé mercredi l'IAAF.

Cette annonce de l'IAAF est intervenue juste après une décision du Tribunal arbitral du sport (TAS) qui a rejeté le recours, introduit par Caster Semenya, visant à faire annuler ce règlement.

L'IAAF a accueilli "avec reconnaissance" la décision "prompte et détaillée" du TAS, se félicitant que le tribunal reconnaisse le caractère "nécessaire, raisonnable et proportionné" de ce règlement.

Ce délai va permettre à l'IAAF d'adapter le règlement aux réserves posées par le TAS.

Dans une sentence longue de 165 pages, le TAS a ainsi exprimé "de sérieuses préoccupations au sujet de la future application pratique de ce règlement", indique le communiqué du TAS.

Selon une source proche du dossier, l'IAAF a déjà modifié son règlement en répondant à la première réserve posée par le TAS qui concernait "la difficulté d'appliquer un principe de responsabilité objective en fixant un seuil de taux de testostérone à respecter".

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2019 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.