Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Dopage: deux ans de suspension pour Samuel Sanchez

L'Espagnol Samuel Sanchez lors du Tour du Pays Basque le 7 avril 2017
L'Espagnol Samuel Sanchez lors du Tour du Pays Basque le 7 avril 2017 -
Tous droits réservés
CESAR MANSO
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

L’Espagnol Samuel Sanchez, champion olympique en 2008, a écopé d’une suspension de deux ans pour un contrôle antidopage pratiqué en août 2017, a annoncé lundi l’Union cycliste internationale (UCI).

“L’UCI a accepté la probabilité” que la violation du réglement antidopage était liée à “un supplément contaminé que M. Sanchez a utilisé”, a précisé la fédération internationale, “après un examen attentif des explications et preuves soumises par M. Sanchez”.

Le terme de la suspension du coureur espagnol a été fixé au 16 août 2019.

Sanchez, qui est âgé de 41 ans, a été licencié par son équipe de l‘époque, BMC, après ce contrôle positif à l’hormone de croissance, réalisé hors compétition à l’approche de la Vuelta.

“Bien que l’UCI aurait préféré résoudre le cas plus tôt, l’établissement de l’origine de la VRAD (violation des règles antidopage) a requis de multiples analyses scientifiques ainsi que des enquêtes de suivi pour être certain de parvenir aux bonnes conclusions”, a mentionné la fédération internationale.

La décision peut faire l’objet d’un appel de l’agence espagnole et de l’agence mondiale antidopage (AMA).

Le premier cas de positivité à l’hormone de croissance date de 2010. Le produit, longtemps indétectable, a été ensuite difficilement décelable en raison de sa fenêtre de détection très courte.

Deuxième du Tour 2010, vainqueur de cinq étapes de la Vuelta entre 2005 et 2007, Sanchez a couru de 2000 à 2013 pour l‘équipe basque Euskaltel avant de rejoindre BMC.

En 2017, il n’avait obtenu aucun résultat probant jusqu‘à sa suspension. Sa dernière performance notable date du printemps 2016, avec une quatrième place dans Liège-Bastogne-Liège.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2019 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.