Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.

DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le géant chinois des smartphones Huawei dans la tourmente

Le géant chinois des smartphones Huawei dans la tourmente
Taille du texte Aa Aa

Le groupe chinois Huawei, deuxième fabricant mondial de smartphones, est toujours au coeur du bras-de-fer entre Pékin et Washington. Un conflit qui a pris une tournure très politique.

Ce jeudi, le chef de la diplomatie américaine a accusé Huawei de mentir sur ses véritables liens avec les autorités chinoises. La veille, le ministre chinois des Affaires étrangères avait dénoncé un "harcèlement économique" destiné à "entraver le processus de développement" de son pays.

En tout cas, la mise au ban de Huawei par Washington a amené plusieurs grands groupes technologiques à rompre certains liens avec le géant chinois.

Des fournisseurs qui font défections. Et des pays qui, s'alignant sur la position américaine, commencent à exclure Huawei de leurs réseaux mobiles de cinquième génération, la fameuse 5G. C'est le cas de l'Australie, de la Nouvelle-Zélande et du Japon. Ils disent craindre pour leur sécurité nationale, Huawei étant soupçonné par les Etats-Unis, d'être un outil d'espionnage utilisé par Pékin. Les dirigeants de Huawei rejettent ces soupçons. Plusieurs autres pays, dont la France, n'ont pas encore arrêté de positions sur l'utilisation des infrastructures de Huawei

Ce conflit est suivi de près par les investisseurs sur les places financières. Ils redoutent que ce bras-de-fer détériore le climat des affaires et affecte la croissance économique mondiale.

- avec AFP et Reuters -