Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.

DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Roland-Garros: Monfils persiste, et continue à "y croire"

Le Français Gaël Monfils lors du tournoi de Madrid le 9 mai 2019
Le Français Gaël Monfils lors du tournoi de Madrid le 9 mai 2019 -
Tous droits réservés
GABRIEL BOUYS
Taille du texte Aa Aa

Le N.1 français Gaël Monfils (16e mondial) nourrit de grandes ambitions pour Roland-Garros qui débute dimanche, et a répété vendredi continuer à "y croire" et ne pas "avoir peur" de ce qui se passera Porte d'Auteuil.

Q: Vous avez annoncé vouloir gagner Roland-Garros cette saison, vous sentez-vous prêt ?

R: "Je n'ai pas annoncé vouloir gagner à Roland-Garros mais vouloir gagner un grand titre dont Roland-Garros. Mes ambitions sont les mêmes sur chaque tournoi, comme je l'ai annoncé cette année. J'ai envie d'aller loin dans chaque tournoi, pouvoir les gagner, de gagner des grands titres. De temps en temps, le jeu va avec, ça suit donc c'est cool. Mais de temps en temps, on joue un peu moins bien et on se sent moins bien, mais ce n'est pas pour ça que l'ambition change."

Q: Vous avez réalisé un très bon début de saison, avant d'être ralenti par vos pépins physiques. Que faudrait-il pour que vous puissiez allez loin cette fois ici ?

R. "Que mon genou me lâche un peu (il est régulièrement blessé au genou droit, ndlr) ! Je continue à prendre du plaisir comme je le prends depuis le début d'année. Je reste avec cette rigueur que j'arrive à avoir depuis le début d'année. Je reste surtout avec cette croyance surtout. Simplement ne pas avoir peur de dire que j'y crois et ne pas avoir peur du résultat. Cette année, je n'ai pas trop peur du résultat. Si je continue à avancer comme ça, pas mal de choses vont se mettre en place et pas mal se mettent en place et font de moi un joueur dangereux et potentiellement capable de gagner un Grand Chelem."

Q: La saison sur terre a sacré différents vainqueurs. Cela change-t-il la donne pour Roland-Garrots selon vous ?

R. "Non. Je m'oublie, on va dire. Mais non parce que si je vous demande les 2 favoris de Roland-Garros, il y a 2 noms qui vont ressortir et c'est toujours eux ! C'est-à-dire que personne ne va me sortir quelqu'un d'autre !"

Q: Dominic Thiem ?

R: "Si tu dois mettre ta vie sur lui... Je pense que tu vas réfléchir même si... C'est le troisième et il peut gagner et il a fait finale, demi, il peut. Mais honnêtement, il faut dire les 2 grands favoris. Cela reste Rafa et Novak, et ça, on ne peut pas le changer, enfin pas tout de suite."

Q: A Paris, à Roland-Garros, un tournoi particulier pour les Français, avec vos ambitions, comment gérez-vous la pression ?

Q: "Je n'ai pas forcément de pression parce qu'à chaque fois chaque match a son histoire, chaque match est compliqué. Ma première tête de série reste Verdasco (potentiellement au 3e tour, ndlr), qui se remet à très bien jouer. J'ai perdu les derniers matches contre lui. Pour moi, le test est là. Thiem au quatrième tour, tu joues Thiem ou Rafa ou Djokovic, il y a mieux, on va dire."

Q. Novak Djokovic peut potentiellement réaliser son deuxième Grand Chelem sur deux saisons. Comment le trouvez-vous ces dernières semaines ?

R. "Je le vois fort ! Le grand favori reste Rafa, mais s'il y a un outsider, je pense que c'est lui. Même sa finale à Rome (perdue face à Nadal, ndlr) que j'ai regardée, où il n’est pas bien physiquement, il n’est pas bien, il fait trois sets. Djokovic est en forme et même bien dans cette position où on ne parle pas de lui. Je pense qu'il va falloir vraiment se méfier de lui. Mais même Rafa va devoir se méfier de +Djoko+."

Propos recueillis en conférence de presse.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2019 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.