Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Pagenaud célèbrera en France sa victoire aux 500 miles d'Indianapolis

Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Simon Pagenaud souhaite célébrer en France sa victoire aux 500 miles d’Indianapolis, probablement “fin juillet-début août”, a-t-il assuré mardi à l’occasion d’une tournée de promotion à New York qui l’a emmené notamment à Wall Street et à l’Empire State Building.

“Le patron de Borg-Warner (le Français Frédéric Lissalde, ndlr), l’entreprise à qui appartient le trophée, a dit: On va l’amener en France“, explique le pilote. “Il semblerait que sur mon calendrier il y a des dates disponibles fin juillet-début août, donc première quinzaine d’août, ça sera certainement le moment”.

“Aujourd’hui particulièrement, j’ai l’impression qu’il y a eu un grand coup de massue, un choc pour beaucoup de Français et de médias (français)”, poursuit-il. “C’est un sacré sacrifice de quitter son pays d’enfance pour aller ailleurs poursuivre son rêve. J’ai eu la chance de pouvoir réaliser le rêve américain mais aujourd’hui j’espère être reconnu en France pour les exploits qu’on a réalisés ce week-end.”

Depuis sa victoire dimanche dans l’une des courses les plus prestigieuse du sport automobile, la première pour un Français depuis 1920, Pagenaud multiplie les activités promotionnelles et médiatiques à Indianapolis puis New York et était encore attendu au Texas mercredi.

“Évidemment je suis aux anges, c’est le rêve de toute une vie qui est réalité”, répète-t-il. “Il faut vraiment que je me pince parfois pour y croire. Je regarde ma bague (de vainqueur des 500 miles, ndlr) et je comprends que c’est la réalité, mais il va me falloir quelque semaines pour réaliser. J’ai hâte de voir la course parce que ça va me permettre de revivre les émotions”.

- “Grande fierté” –

“Le plus émouvant, c’est de me rappeler du lait (traditionnellement servi au vainqueur sur le podium, ndlr) sur mon visage, goûter ce lait, c’est des moments que je garderai dans ma mémoire toute ma vie”, confie-t-il. “Et j’ai pu accrocher le nom de ma famille à ce palmarès pour les générations à venir. Pour mes futurs enfants et les leurs, c’est une très grande fierté.”

Pagenaud, champion d’IndyCar en 2016, vise désormais un deuxième titre dans la catégorie. “J’y crois depuis le début de la saison”, assure-t-il. “Nos performances en ce moment prouvent que je suis encore plus fort que je l‘étais en 2016”, estime celui qui mène désormais le Championnat avec un point d’avance sur son équipier chez Penske, l’Américain Josef Newgarden.

Celui-ci sera, d’après lui, l’un de ses principaux rivaux, au même titre que l’Américain Alexander Rossi (Andretti), le Néo-Zélandais Scott Dixon (Chip Ganassi) et l’Australien Will Power (Penske).

“Je vais laisser parler un peu plus le talent, me lâcher un peu plus, apparemment ça marche”, promet le Français, pour qui les prochaines courses à Detroit les 1er et 2 juin et au Texas le 8 auront “une sacrée empreinte sur le Championnat”.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2019 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.