Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Bleus: Griezmann et le mercato, saison 2

Bleus: Griezmann et le mercato, saison 2
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

“Antoine ne répondra à aucune question sur son avenir”, a prévenu le staff des Bleus après l’amicale victoire contre la Bolivie (2-0). Comme l’année dernière juste avant le Mondial, Griezmann, en partance de l’Atlético Madrid, est au coeur du mercato, mais reste imperturbable en sélection.

Quand annoncera-t-il son futur club? Dimanche soir à Nantes, l’attaquant de 28 ans s’en est sorti par une pirouette à l’issue de son match convaincant contre les Boliviens: “Je ne sais pas, bonne question! Chaque chose en son temps”, a-t-il rigolé en zone mixte, pendant que Samuel Umtiti, le défenseur du FC Barcelone, plaisantait derrière lui en lui tirant l’oreille.

Le Barça justement est la destination évoquée par la presse pour le Français, comme l’année dernière à la même période…

En juin 2018, les incertitudes sur l’avenir de l’attaquant avaient légèrement parasité – médiatiquement – la préparation de l‘équipe de France pour la Coupe du monde. Juste avant le coup d’envoi du Mondial, il avait fini par révéler sa “décision” de rester à l’Atlético dans un documentaire dont la mise en scène avait fait quelque peu jaser.

Cette année, le champion du monde s’en va, lassé de ne pas pouvoir franchir un cap en Ligue des champions, après l‘élimination du club madrilène en 8e de finale.

Mais l’identité de sa future écurie tarde à être officialisée. Serait-ce parce que le Barça attend le 1er juillet et l’abaissement de sa clause libératoire à 120 millions d’euros (au lieu de 200 millions) pour acter son transfert, comme l’avance la presse espagnole ?

- Encore un cap /p>

Peut-être. Toujours est-il que la situation ne semble guère le perturber sur le terrain. A la Beaujoire, il a encore été le meilleur Bleu, en servant son (ex

)coéquipier de l’Atlético Thomas Lemar pour le premier but, puis en inscrivant le second de près, une réalisation qui en fait le 8e marqueur de l’histoire en équipe de France (29 buts) devant Youri Djorkaeff.

Il y a aussi eu sa belle tête bien repoussée par le gardien bolivien et sa débauche d‘énergie pour récupérer des ballons quand certains de ses coéquipiers étaient moins en vue, comme Kylian Mbappé, trop individualiste en première période, puis remplacé à la pause après un coup à la cheville gauche.

Griezmann est impliqué sur 14 buts en équipe de France depuis le début de la Coupe du Monde 2018 (9 buts, 5 passes décisives), c’est au moins 4 de plus que tout autre partenaire en sélection sur cette période, relevait le statisticien Opta dimanche soir.

Le chef d’orchestre des Bleus devra maintenant livrer la même partition samedi en Turquie, où les joueurs de Didier Deschamps peuvent prendre seuls les commandes de leur groupe de qualification pour l’Euro-2020.

“On a une bonne semaine pour préparer un match important (en Turquie) et arriver en forme physiquement”, a-t-il insisté dimanche soir.

Il y aura enfin un ultime déplacement à Andorre le 11 juin, puis des vacances bien méritées avant une nouvelle aventure très attendue au Barça ou ailleurs.

Car même s’il affirmait après la Coupe du monde être désormais “à la table de Messi ou de Ronaldo”, “Grizou” n’y est pas encore. Avec l’Atléti, il a remporté la Ligue Europa en 2018, mais pas le championnat espagnol ni la Ligue des champions.

Il lui reste donc un cap à franchir. En club, tout du moins.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2019 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.