Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

75e D-Day : derniers préparatifs avant les commémorations

75e D-Day : derniers préparatifs avant les commémorations
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Ils s'appellent Harold, James, Samuel, Robert, Walter : leurs noms sont gravés sur les croix du cimetière de Colleville-sur-Mer, dans le nord de la France, là où reposent 9 387 soldats américains. Tous sont morts en 1944, pour délivrer la France de l'occupation par l'armée allemande.

Le cimetière américain de Normandie se prépare pour une grande cérémonie qui se tiendra ce jeudi en présence des présidents américain et français, qui commémoreront ensemble le 75e anniversaire du jour J, le 6 juin.

Mais ces derniers jours, en contrebas des tombes, le bruit des vagues de la plage d'Omaha Beach est recouvert par celui des derniers préparatifs.

« C'est un grande cérémonie pour le cimetière », explique un jardinier, « il y aura beaucoup d'anciens combattants, et bien sûr il y aura le président américain. C'est aussi un jour où le cimetière sera vu par le monde entier, et c'est le moins que l'on puisse faire pour le respect des soldats qui ont apporté la liberté en Europe ».

12 000 personnes sont attendues, le maximum que peut accueillir ce cimetière auquel on ne peut accéder que par de petites routes de campagne. Tout doit être parfait, ce dont s'assure Scott Desjardin .

« Il y a beaucoup de travail, mais beaucoup de gens sont là pour s'en occuper », note Scott Desjardin, directeur de cimetière, de la Commission américaine des monuments de bataille (AMCB).

« Nous sommes donc dans les temps, et nous allons réussir. Je pense que la raison pour laquelle cette génération a rendu ce débarquement célèbre, c'est qu'ils étaient des libérateurs. Ils ne sont pas venus ici pour gagner des terres, ni de l'argent, ni pour conquérir un territoire. Ils sont vraiment venus en libérateurs. Ils ont libéré le pays et ils sont rentrés chez eux. Pour ceux qui n'ont pas pu revenir, tout ce que nous demandions, c'était cet endroit, pour y enterrer nos hommes ».

Des milliers de personnes sont déjà arrivées en Normandie pour rendre hommage aux soldats britanniques, américains, français et canadiens qui ont combattu les Allemands ce jour-là.

Sur la plage d'Omaha Beach, dite "la sanglante", une cérémonie militaire a réuni civils et soldats, qui partagent le même respect pour leurs héros.

« Nos anciens combattants sont âgés maintenant », explique une jeune femme venue assister à la cérémonie, « il est important de leur rendre hommage, ainsi qu'à ces troupes alliées qui ont débarqué pour nous sauver ».

« Il était important que je voie cela de mes propres yeux», s'émeut Daniel King, un ancien combattant américain. « Et en regardant cet endroit, je n'arrive pas à imaginer comment c'était de sortir de ces bateaux et de voir ce qui se passait ».

Après une première cérémonie avec Theresa May, à quelques kilomètres de là, Emmanuel Macron commémorera avec Donald Trump le 75e anniversaire du jour J dans le cimetière d'Omaha Beach. Entre-temps, le premier ministre français Edouard Philippe se tiendra aux côtés de Justin Trudeau, près de Juno Beach, où les troupes canadiennes ont débarqué. Vladimir Poutine, qui était ici il y a 5 ans pour le 70e anniversaire, n'était pas invité.