DERNIERE MINUTE

XV de France: suspension confirmée pour Bernard Le Roux

Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Le troisième ligne du Racing 92 et du XV de France Bernard Le Roux devra bien purger encore trois matches de suspension, a confirmé son club à l’AFP, et ratera donc les matches de préparation des Bleus en vue de la Coupe du monde s’il est retenu.

Suspendu six matches par la commission de discipline de la Ligue nationale de rugby (LNR) pour un plaquage dangereux sur l’ouvreur du Stade Français Nicolas Sanchez lors du derby perdu début mai à l’Arena (27-23), l’international français d’origine sud-africaine (30 ans, 33 sélections) a vu cette sanction confirmée par la commission d’appel de la Fédération française (FFR).

Or, le flanker n’a purgé que trois rencontres jusqu‘à l‘élimination du club des Hauts-de-Seine vendredi en barrages par La Rochelle (13-19). S’il était retenu le 18 juin parmi les 37 présélectionnés pour le Mondial (20 septembre – 2 novembre), il ne pourrait pas disputer les trois matches de préparation des Bleus en août face à l’Ecosse (à Nice puis Édimbourg) et l’Italie (à Saint-Denis).

Le staff des Bleus doit donc trancher le cas d’un joueur polyvalent – Le Roux peut aussi jouer deuxième ligne – mais qu’il ne pourra pas tester avant le début de la compétition au Japon, le 21 septembre face à l’Argentine.

La saison de Le Roux, qui avait commencé par une suspension similaire (7 semaines) pour un autre plaquage dangereux sur le Clermontois Wesley Fofana, est plus que chaotique. Blessé deux fois – plancher orbital puis genou -, l’avant francilien n’a joué que 13 matches en tout avec le Racing et aucun avec les Bleus.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2019 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.
Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.