DERNIERE MINUTE

Dauphiné: Pinot insiste sur "l'importance du chrono"

Dauphiné: Pinot insiste sur "l'importance du chrono"
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Tout dépendra du contre-la-montre dans l‘édition du Dauphiné qui commence dimanche à Aurillac, a estimé Thibaut Pinot (Groupama-FDJ) qui fait son retour sur la course faisant office de répétition avant le Tour de France.

“Cela va ête compliqué ensuite de refaire son retard”, a ajouté le Franc-Comtois qui a reconnu le parcours de Roanne et s’apprête à aborder l’exercice, mercredi, avec confiance.

Le récent vainqueur du Tour de l’Ain affirme être en forme (“je ne suis pas inquiet sur ma condition, tout va bien”) et revenir avec plaisir sur le Dauphiné auquel il participe pour la 4e fois.

“J’avais terminé troisième dans l‘étape de Grenoble la première fois quand j‘étais néo-pro”, se souvient-il. “La deuxième fois, j’ai fait deuxième à La Toussuire derrière (Purito) Rodriguez. En 2016, j’ai gagné à Méribel et c‘était un peu inespéré”.

Cette fois, même si “le parcours a déjà été beaucoup plus montagneux”, le coureur de Mélisey (Haute-Saône) se réjouit des deux étapes de montagne programmées en fin de semaine.

“Celle de samedi (les Sept-Laux) est très dure, la montée d’arrivée me plaît”, souligne-t-il sans vouloir fixer d’ambitions chiffrées.

Visera-t-il en priorité les étapes ou le classement général ? “Je vais jouer les deux”, répond Thibaut Pinot. “Mais on verra plus clair après le chrono”.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2019 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.
Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.