Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.

DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Vague de soutien de la part de la presse pour le journaliste russe Ivan Golounov

Vague de soutien de la part de la presse pour le journaliste russe Ivan Golounov
Taille du texte Aa Aa

"Nous sommes Ivan Golunov". Pour la première fois de l'Histoire en Russie, trois journaux ont publié ce lundi matin la même Une pour apporter leur soutien à Ivan après son arrestation.

C'est devenu l'actualité la plus commentée, reléguant le Forum économique international de Saint-Petersbourg et Vladimir Poutine au second plan.

L'histoire a de quoi faire jaser. Un journaliste d'investigation accusé de trafic de drogue dans une affaire qu'il dénonce comme montée de toutes pièces.

Selon la police, Ivan Golunov a tenté de vendre "une quantité importante" de cocaïne et de méphédrone, une drogue de synthèse. Ceux qui le connaissent affirment qu'il n'était pas connu pour consommer de la drogue.

Soutien de la part du monde de la culture

Depuis son arrestation, de nombreux confrères, y compris des médias officiels, mais aussi des artistes et responsables politiques, lui ont apporté leur soutien.

"Aujourd'hui, ils essaient de se débarrasser d'un journaliste qui leur cause des problèmes et qui essaie d'exposer la vérité", a déclaré l'acteur russe Constantin Khabenski. "S'ils réussissent, alors mes chers amis, avec ce festival, nous sommes les prochains sur la liste dans le monde du cinéma. C'est pourquoi nous devons rester soudés".

Pour de nombreux opposants et ONG, l'arrestation d'Ivan Golounov, qui encourt jusqu'à 15 ans de prison, constitue une nouvelle étape dans les pressions dont font l'objet les médias en Russie.