Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.

DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'UE, une économie ouverte sur le monde et exposée aux incertitudes

L'UE, une économie ouverte sur le monde et exposée aux incertitudes
Taille du texte Aa Aa

À l'heure où les incertitudes au niveau mondial notamment alimentées par des tensions commerciales pèsent sur la croissance économique à travers le monde, nous faisons le point, en marge d'une édition de Real Economy centrée sur ce thème, sur l'état du commerce à l'échelle de l'Union européenne. Les dernières prévisions de croissance de la Commission européenne pour l'UE et la zone euro sont en légère baisse par rapport à celles des derniers mois.

L'économie mondiale est en train de ralentir et parmi les principales raisons, le haut niveau d'incertitude dont les tensions commerciales en particulier entre Américains et Chinois représentent l'un des principaux facteurs.

Dans ses prévisions économiques de ce printemps, la Commission européenne a estimé s'attendre cette année à une hausse du PIB de 1,4% dans l'UE et de 1,2% dans la zone euro. Cet hiver, l'augmentation prévue était respectivement de 1,5% et de 1,2% et à l'automne, elle atteignait 1,9% dans les deux cas.

Un tiers du commerce de l'UE avec les Etats-Unis et la Chine

Tandis que des facteurs internes jouent en faveur de l'économie européenne, des incertitudes à l'échelle mondiale la pénalisent.

Le libre-échange entre Etats membres fait partie des principes fondateurs de l'Union européenne, une zone qui constitue le plus grand marché unique à l'échelle mondiale. Ensemble, les pays européens représentent 16% des importations et exportations dans le monde.

Un tiers du commerce enregistré l'an dernier dans l'ensemble de l'Union a été réalisé avec les Etats-Unis (17,1%) et la Chine (15,4%). Loin derrière, la Suisse arrive en troisième position avec 6,7% des échanges. C'est ce qui ressort des données pour l'année 2018 quand les tensions commerciales entre Américains et Chinois s'aggravaient déjà.

L'UE, premier partenaire commercial de 80 pays

L'Union européenne est aussi le premier partenaire commercial de 80 pays. Les droits de douane appliqués pour les marchandises importées dans l'Union sont très faibles en moyenne.

Plus de 70% des importations bénéficient de droits de douane nuls ou réduits.

L'Union européenne constitue l'une des économies les plus ouvertes à l'échelle de la planète. Elle est attachée au libre-échange. Elle négocie des accords commerciaux avec des pays ou d'autres régions du monde.