Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Les nouvelles technologies minières européennes à 360°

Les nouvelles technologies minières européennes à 360°
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

En marge d'une édition de Futuris consacrée à un projet de recherche européen qui vise à rendre l'activité minière moins coûteuse et plus durable, nous découvrons dans cette vidéo à 360°, le laboratoire de l'un des partenaires impliqués dans cette initiative qui teste une nouvelle machine très prometteuse.

L'industrie minière est cruciale pour nos économies actuelles. C'est pourquoi l'Union européenne veut renforcer son autosuffisance en minerais et métaux.

Le projet de recherche européen X-MINE teste de nouvelles technologies de détection qui associent rayons X et vision 3D pour améliorer le rendement de l'activité minière et la rendre plus durable, en particulier dans le laboratoire d'Orexplore non loin du site minier de Kista en Suède.

"Il faut exploiter davantage de mines en Europe"

"L'Union européenne consomme beaucoup plus de matières premières qu'elle n'en produit," fait remarquer Janne Paaso, coordinateur du projet X-MINE et chercheur au Centre de recherche technique de Finlande VTT. "Donc on a un problème et il faut le résoudre en exploitant davantage de mines en Europe," affirme-t-il.

Grâce à cette technologie, il est possible d'obtenir en temps réel les résultats des forages pour savoir plus vite où procéder à l'exploration, puis à l'exploitation. À la clé : un gain de temps, une économie d'énergie et une baisse des émissions de CO2.

"Ne pas dépendre de la Chine ou d'autres"

"Pour moi, il y a un grand avantage à utiliser ce genre de machine et à disposer de résultats instantanés quand on cherche de nouveaux minerais et en particulier, les matières premières qui sont critiques aujourd'hui," estime Kevin Rebenius, directeur général du laboratoire Orexplore. "Et il est également crucial que l'Union européenne en tant que zone de ressources aille de l'avant et ne dépende pas de la Chine ou d'autres pour s'approvisionner," souligne-t-il.

Aujourd'hui, la production minière dans l'Union européenne ne représente plus que 5% de la production mondiale. C'était 50% en 1850.