DERNIERE MINUTE

"L'Union européenne a toujours besoin des mines"

"L'Union européenne a toujours besoin des mines"
Taille du texte Aa Aa

En marge d'une édition de Futuris consacré au projet de recherche européen SIMS qui vise à rendre les mines plus connectées, sûres et durables, nous interrogeons l'une de ses participantes au sein de l'Université de technologie de Luleå en Suède. Elle souligne l'importance pour l'Union européenne de développer son secteur minier à l'heure où la consommation de métaux et de minéraux augmente.

L'Union européenne consomme de plus en plus de minéraux et de métaux que l'on trouve dans l'électronique et de nombreux objets du quotidien. Elle a besoin d'augmenter sa production via l'activité minière tout en réduisant son impact sur l'environnement.

La production européenne n'est pas en accord avec la demande

Pour en savoir plus, nous interrogeons Jenny Greberg, professeure associée en ingénierie des roches et des mines à l'Université de technologie de Luleå, institution partenaire du projet de recherche européen SIMS qui a pour but d'adapter les dernières technologies à l'activité minière pour la rendre plus connectée, plus sûre et plus respectueuse de l'environnement.

"En Europe, aujourd'hui, nous consommons environ 20% des métaux et des minéraux dans le monde, mais nous en produisons seulement 3%, donc il faut produire plus en Europe pour couvrir nos besoins," affirme-t-elle.

Recycler les métaux et minéraux ?

"Bien sûr, on peut recycler ce qu'on a utilisé jusqu'à présent, mais même si l'on recyclait tous les métaux et minéraux qu'on a aujourd'hui, cela ne couvrirait que la moitié de nos besoins futurs en la matière," fait remarquer Jenny Greberg.

"Donc on a toujours besoin des mines et on doit faire en sorte qu'elles fonctionnent de la meilleure manière possible et la technologie est essentielle pour remplir cet objectif," souligne-t-elle.

"Les solutions durables s'appuient sur les métaux"

"Nous avons besoin de beaucoup de métaux et minéraux, par exemple pour les voitures électriques qui sont alimentées par des batteries et pour lesquelles - comparé aux voitures diesel -, il nous faut quatre fois plus de cuivre," explique la professeure.

"Donc pour atteindre les Objectifs de développement durable, les solutions qui s'appuient sur les métaux sont nécessaires, donc la demande en métaux et minéraux va augmenter dans l'avenir," conclut-elle.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.