Sarri, l'anti-sceptique de la Juventus

Sarri, l'anti-sceptique de la Juventus
Taille du texte Aa Aa

La Juventus de Turin présentait jeudi son nouvel entraîneur, Maurizio Sarri, qui retrouve la Série A un an seulement après son départ pour Chelsea. Un retour au pays sous le signe du scepticisme tant le mariage entre la Vieille Dame et l'ancien coach de Naples peut surprendre. Alors qu'il a toujours critiqué son nouveau club, Sarri veut s'imposer par les résultats :

"Partout où je suis allé, les gens étaient sceptiques. De Série C, je suis arrivé à Empoli, ils étaient tous sceptiques. Je suis parti à Naples, ils étaient tous sceptiques. Je suis allé à Chelsea, ils étaient sceptiques. Mais en football, il n'y a qu'une manière de faire taire les sceptiques : gagner pour les convaincre."

Vers un duo Cristiano-Higuaín

A l'Allianz Stadium, les victoires sont de toute manière obligatoires. La Juve reste sur huit titres d'affilée en Italie. Pour Sarri, le pari sera de briller sur la scène européenne. Pour cela, il aura besoin d'un Cristiano Ronaldo aussi fort que pour sa première année dans le calcio et peut être d'un Paul Pogba, très motivé à l'idée de retrouver le club bianconero où il a évolué jusqu'en 2016.

Autre idée de Sarri, conserver Gonzalo Higuaín (qu'il a dirigé avec les Blues cette saison, où le buteur argentin était prêté) et l'associer à CR7. Le duo n'avait que trop rarement trouvé ses marques lors de leur période commune sous le maillot du Real. Sous la tunique turinoise, le natif de Brest aura inscrit 55 buts en 105 apparitions de 2016 à 2018.

Higuaín de retour à la Juve après 2 prêts au Milan et à Chelsea ?