Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Pour Trump, une procédure de destitution "faciliterait" sa réélection en 2020

Le président américain Donald Trump samedi
Le président américain Donald Trump samedi -
Tous droits réservés
SAUL LOEB
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Donald Trump a estimé que l’ouverture d’une procédure de destitution contre lui augmenterait ses chances de remporter un second mandat en 2020, dans un entretien diffusé dimanche sur la chaîne NBC.

Le président américain, qui a lancé mardi sa campagne de réélection, a été interrogé sur les appels à le destituer lancés par des démocrates après la publication des conclusions de l’enquête russe.

“Je pense que je gagnerais l‘élection plus facilement”, a répondu Donald Trump. “Mais je crois que je n’aimerais pas ça”, a-t-il ajouté. Ce “serait injuste parce que je n’ai rien fait de mal.”

Donald Trump a été visé pendant près de deux ans par une enquête portant sur des soupçons de collusion entre son équipe de campagne et la Russie lors de la dernière présidentielle. Il a toujours dénoncé une “chasse aux sorcières” destinée à lui nuire.

Dans son rapport d’enquête, publié en avril, le procureur spécial Robert Mueller a écrit ne pas avoir trouvé de preuves d’une quelconque entente. Il a revanche dressé la liste d’une série de pressions troublantes exercées par Donald Trump sur ses investigations.

Depuis, plusieurs démocrates réclament l’ouverture d’une procédure de destitution du président pour entrave à la justice. Mais les leaders du parti se montrent frileux face à cette proposition, vouée à l‘échec compte tenu de la majorité républicaine au Sénat.

Ils craignent également que ces débats ne détournent l’attention des sujets qu’ils veulent placer au centre de la campagne: l’assurance santé, les inégalités ou l’environnement notamment.

Donald Trump a par ailleurs estimé que gagner le prochain scrutin lui serait plus facile qu’en 2016, si les démocrates retenaient la candidature de l’ancien vice-président Joe Biden. Il est beaucoup plus “endormi” que ne l‘était sa précédente rivale Hillary Clinton, a-t-il affirmé. Selon lui, l’ex-secrétaire d’Etat était “une très bonne candidate”, “intelligente”, “dure” et “hargneuse”.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2019 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.