DERNIERE MINUTE

Un violent séisme en Indonésie ressenti jusqu'en Australie

Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Un violent séisme de magnitude 7,3 s’est déclenché en mer à l’est de l’Indonésie lundi, selon l’institut de géophysique américain USGS, et a été ressenti jusqu’en Australie, sans donner lieu à une alerte tsunami.

Il n’y avait pas d’information sur d‘éventuelles victimes ou dégâts dans l’immédiat.

Le tremblement de terre s’est produit à une profondeur de 208 kilomètres en mer de Banda, au sud de l’archipel des Moluques, à 11H53 heure locale (02H53 GMT), selon l’institut américain.

Mais le centre d’alerte tsunami pour le Pacifique n’a pas émis d’alerte expliquant qu’il s‘était produit en grande profondeur.

L’agence indonésienne de géophysique (BMKG), qui a estimé à 7,7 la magnitude de la secousse, précise qu’elle a été ressentie jusqu‘à Bali, à des centaines de kilomètres, tandis que des habitants de la ville de Darwin au nord de l’Australie ont aussi été secoués.

La ville australienne située au sud de l‘épicentre du séisme a évacué une partie de son quartier d’affaires après la secousse, a rapporté la chaîne australienne ABC.

“Wow, c’est un sacré impact pour #Darwin, j’espère que tout le monde est sain est sauf”, a tweeté le bureau de météorologie des Territoires du Nord en Australie.

Peu de temps auparavant, une autre secousse de magnitude 6,1 avait frappé la Papouasie à l’extrême est de l’archipel indonésien.

Cette secousse de 21 km de profondeur avait son épicentre à 240 kilomètres à l’ouest de la ville d’Abepura, selon l’institut américain.

La semaine dernière une secousse de magnitude 6,4 au nord-ouest du Japon avait fait une vingtaine de blessés et quelques dégâts.

L’Indonésie, archipel de 17.000 îles et îlots qui s’est formé par la convergence de trois grandes plaques tectoniques (indo-pacifique, australienne, eurasienne), se trouve sur la ceinture de feu du Pacifique, zone de forte activité sismique.

L’an dernier un séisme de 7,5 suivi d’un tsunami à Palu sur l‘île de Célèbes a fait plus de 2.200 morts et des milliers de disparus.

Le 26 décembre 2004, un très violent séisme de magnitude 9,1 s’est déclenché dans la province d’Aceh à l’extrême ouest de l’archipel indonésien, et a provoqué un vaste tsunami dans tout le Pacifique faisant quelque 170.000 morts.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2019 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.
Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.