Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Libye : frappe aérienne meurtrière contre un centre de migrants

Libye : frappe aérienne meurtrière contre un centre de migrants
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

L'attaque a suscité de vive condamnations internationales. 40 migrants ont été tués en Libye dans un raid aérien contre leur centre de détention près de Tripoli, la capitale. Au moins de 70 personnes ont été blessés mais le bilan pourrait s'alourdir dans les prochaines heures selon un porte parole des secours.

L'attentat est attribué aux forces de Khalifa Haftar qui tentent depuis trois mois de s'emparer de la capitale. Le Gouvernement d'union nationale l' accuse d'avoir mené une attaque "préméditée" et "précise" contre le centre de migrants.

Les services de secours sont toujours à pied d'oeuvre pour retrouver d'éventuels survivants sous les décombres. Des dizaines d'ambulances ont été déployées sur place.

Le Haut commissariat aux réfugiés s'est dit extrêmement préoccupé par cette situation. Le chef du HCR a tenu a faire passer "t_rois messages clés: les migrants et réfugiés ne doivent PAS être en détention, les civils ne ne doivent PAS être des cibles, la Libye n'est PAS un lieu sûr pour un renvoi_" des migrants et des réfugiés.

Médecins Sans Frontières dénonce "d'effroyables évènements" et réclame "l'évacuation immédiate des réfugiés et migrants enfermés dans des centres de détentions à Tripoli".