The Brief from Brussels : premier débat au Parlement européen

Le président du Conseil européen Donald Tusk
Le président du Conseil européen Donald Tusk -
Tous droits réservés
REUTERS/Vincent Kessler
Taille du texte Aa Aa

Les nouveaux députés européens ont tenu leur premier débat de la législature. Nouvellement élu à la présidence du Parlement, David Sassoli a ouvert les discussions qui se sont concentrées sur un point : la désignation d’Ursula von der Leyen à la présidence de la Commission européenne. Les condamnations sont unanimes au sein du Parlement européen. "Nous devons démocratiser le processus d'élection des dirigeants de l'UE", prévient le président du groupe libéral (RE), Dacian Ciolos. Même son de cloche de la part du Parti populaire européenne (PPE), la famille politique de la candidate désignée. Les élus ont défendu pendant la campagne le principe des têtes de liste, ou Spitzenkandidat dans le jargon européen. "Nous avons cru au système des Spitzenkandidaten et nous y croyons toujours. Et laissez-moi vous dire, dans cinq ans nous y croirons encore car nous préférons un vote aux accords derrière des portes closes", avertit le chrétien-démocrate Esteban Gonzalez Pons.

Les critiques ont fusé mais le président du Conseil européen n’a pas voulu polémiquer. Donald Tusk, préfère ne faire aucun commentaire afin de faciliter le travail entre les deux institutions.

Brèves :

  • L’inquiétude des juifs en Europe

Les jeunes juifs européens se disent confronté à l'antisémitisme. Selon une nouvelle étude 4 personnes sur 5 de confession juive en Europe estiment que l'antisémitisme est un problème dans leur pays. Elles jugent que le phénomène a progressé au cours des cinq dernières années.

  • Le tabac interdit dans les bars autrichiens

Après cinq ans de débat l'Autriche s'apprête à interdire le tabac dans les bars et les restaurants. La mesure entrera en vigueur au mois de novembre. Le Parlement a finalement voté pour cette interdiction, seule l'extrême droite s'est opposée au texte. Ce vote permettra à l'Autriche de se débarrasser de son image de pays trop favorable à la cigarette.