Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Brexit : le "backstop", une solution pour l'Irlande du Nord?

Brexit : le "backstop", une solution pour l'Irlande du Nord?
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Bienvenue en Irlande du Nord, la partie de l'Irlande sous domination britannique et qui a une frontière controversée avec la République d'Irlande au sud.

Ken Murray, Euronews : "Je me tiens ici à la frontière entre l'Irlande du Nord et la République d'Irlande. Cette ligne blanche se trouve au Royaume-Uni. Cette ligne jaune se trouve en République d'Irlande. Le Royaume-Uni propose de quitter l'Union européenne le 1er novembre. S'il n'y a pas d'accord, la question est de savoir ce qu'il va se passer dans l'espace entre la ligne jaune et la ligne blanche. Le gouvernement irlandais et l'Union européenne sont favorables à ce qu'on appelle le Backstop, le gouvernement britannique s'y oppose."

Le "Backstop" est une proposition qui permettra de continuer à assurer la libre circulation des marchandises, des services et des personnes entre l'Irlande du Nord et la République d'Irlande.

Pour des agriculteurs comme Damien McGinnity, qui traverse la frontière entre le Nord et le Sud toutes les deux heures, le "backstop"est la seule proposition qui aidera son industrie à prospérer : "La majorité de la population d'Irlande du Nord soutient le Backstop. Le groupe auquel j'appartiens a fait pression intensivement pour le Backstop. Nous étions à Bruxelles et avons rencontré l'équipe de Michel Barnier, nous avons rencontré l'équipe de Verhofstadt, le groupe de pilotage, nous avons eu de nombreux contacts avec la Commission, avec le gouvernement irlandais, c'est l'accord dont nous avons besoin".

L'année dernière, plus de 45 millions de véhicules ont franchi la frontière irlandaise dans les deux sens. Pour des transporteurs comme Chris Slowey dans le comté frontalier d'Armagh, le maintien de la frontière UE/Royaume-Uni en Irlande après Brexit est vital pour la survie de son entreprise : "Pour l'Irlande du Nord , nous sommes une entreprise. Dans ce contexte, nous sommes un petit pays commerçant avec l'Europe continentale et la Grande-Bretagne".

"Nous avons besoin du Backstop pour être efficaces et nous donner la flexibilité de mouvement avec les produits que nous transportons pour maintenir notre industrie en mouvement.

Ken Murray, euronews : "Le résultat sur le statut de cette frontière entre le Royaume-Uni et la République d'Irlande sera au cœur des discussions au cours des prochaines semaines. Ici Ken Murray pour Euronews à la frontière entre le Royaume-Uni et la République d'Irlande."