Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Conseil de l'UE : la Finlande annonce la couleur... verte

Antti Rinne, Finland
Antti Rinne, Finland -
Tous droits réservés
REUTERS/Vincent Kessler
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Après la Roumanie, c'est au tour de la Finlande de prendre les rênes du Conseil de l'Union européenne pour les six prochains mois. Le premier ministre finlandais, Antti Rinne, s'est rendu à Strasbourg pour défendre la priorité résolument verte du mandat de son pays.

Notre correspondant sur place, Jack Parrock, nous résume son intervention :

"Le gouvernement socialiste finlandais affirme qu'une seule priorité figure en tête de son programme national : le changement climatique. Une priorité que la présidence finlandaise compte bien transposer au niveau européen durant les six prochains mois.

Ce sera donc désormais aux Finlandais de définir le programme de travail pour chaque réunion des ministres ou des leaders européens. La priorité affichée concerne les enjeux environnementaux, avec notamment l'objectif de la neutralité carbone d'ici 2050.

Alors que des réticences persistent à ce sujet au sein des Etats membres et du Parlement européen, ici à Strasbourg, le premier ministre finlandais s'est exprimé devant les eurodéputés."

REUTERS/Vincent Kessler

La déclaration d'Antti Rinne : "Pour l'Union européenne, le leadership est synonyme d'engagement en faveur de la neutralité climatique d'ici 2050. Notre objectif est de parvenir à un accord sur les principaux éléments de ce plan d'ici fin 2019. Les mesures nécessaires auront un impact sur tous les aspects de la société, elles visent à ce que le changement climatique se fasse de manière juste et durable."

Afin d'ancrer définitivement le changement climatique à l'ordre du jour, les Finlandais comptent l'intégrer au sein des négociations budgétaires de l'UE pour la période 2021 - 2027.

Parmi les autres priorités annoncées, les questions d'égalité sociale figurent également en bonne place du programme finlandais, tout comme les problématiques d'état de droit, faisant écho aux procédures engagées contre la Hongrie, la Roumanie et la Pologne. Il s’agit là d’une priorité absolue pour de nombreux gouvernements socialistes à travers l'Europe, y compris pour la Finlande.

Durant la présidence finlandaise, une date est à retenir : celle du 31 octobre, jour où le Royaume-Uni est censé quitter l'Union européenne. Ce sera donc à la charge des Finlandais de coordonner les discussions entre les leaders européens et de reporter une nouvelle fois le Brexit si nécessaire.