Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

L'accord entre l'UE et les pays du Mercosur permettrait d'économiser plus de 4 milliards d'euros

L'accord entre l'UE et les pays du Mercosur permettrait d'économiser plus de 4 milliards d'euros
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Un accord de libre-échange a été signé le 28 juin dernier par l'Union européenne et les pays du Mercosur. Il représente l'aboutissement de 20 ans de négociation.

Ce pacte, qui regroupe les 28 États européens et quatre pays d'Amérique du Sud: le Brésil, l'Argentine, le Paraguay et l'Uruguay, fera probablement l’objet d'un long processus de ratification.

Les producteurs de viande de boeuf européens affirment que les importations de viande d'Amérique du Sud sont non-conformes aux normes européennes.

"Le modèle de production brésilien accepte différents types d'aliments et applique des normes différentes en matière de bien-être animal. Ce ne sont pas les mêmes qu'en Europe. C'est une question de compétitivité pour nos agriculteurs", Jean-Baptiste Boucher, directeur de la communication, Copa-Cogeca (fédération d'agriculteurs de l'UE)

De leur côté, les agriculteurs européens pourront vendre plus de fromage, d'huile d'olive et de vin, par exemple.

Plus de 350 produits sont protégés par des délimitations géographiques pour arrêter les "imitations" actuelles.

Une économie de plus de 4 milliards d'euros

Le plus grand pacte commercial jamais conclu par l'UE permettra aux entreprises européennes d'économiser plus de 4 milliards d'euros par an sur les tarifs.

Actuellement, les droits de douanes sont très élevés, par exemple:

VOITURES 35%
SPIRITUEUX 35%
LAIT 28%
CHOCOLATS 20%
PRODUITS CHIMIQUES 18%

Après les négociations à Bruxelles, fin juin, le commissaire européen en charge du commerce a souligné qu'il y aurait plus de contrôles et que les périodes de transition pour certains produits pourront aller jusqu'à dix ans.

De l'autre côté de l'Atlantique, le sucre, l'éthanol, le riz, et autres produits pourront être importés.

Le Mercosur ouvre également le marché des services et des marchés publics.

Le Brésil est la 9ème économie mondiale et son gouvernement partage la position de l'UE en matière de lutte contre le protectionnisme.

"C’était le moment pour l’UE de réaffirmer au monde son compromis sur l’ouverture commerciale, c’est aussi le cas dans le Mercosur, lorsque nous sommes confrontés à certains pas en arrière. La société et l’opinion publique pourront prendre le temps d’en savoir plus sur les nouveaux compromis de cet accord en matière de droits du travail, de protection de l’environnement et de changement climatique", affirme Marcos Galvão, ambassadeur du Brésil auprès de l'UE.

D’après les dernières données officielles, la forêt tropicale amazonienne au Brésil aurait subi une déforestation en juin de 88% supérieure par rapport au même mois l’année dernière.

L'accord comprend un chapitre sur le développement durable, y compris la préservation des forêts et le respect des droits du travail et des droits de l'homme.

Mais certains groupes politiques seront très stricts lorsque le Parlement européen entrera dans le processus de ratification.

"Je ne vois pas comment, par exemple, mon parti - les Verts - pourrait ratifier un tel accord qui ne prévoit pas de délais raisonnable en matière de changement climatique. Même l'accord de Paris est remis en question au Brésil", ajoute Hedi Hautala, députée européenne finlandaise.

Les experts affirment que le processus de ratification pourrait prendre entre trois et cinq ans.