Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Le pétrolier iranien reste immobilisé trente jours de plus à Gibraltar

Le pétrolier iranien reste immobilisé trente jours de plus à Gibraltar
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Le pétrolier iranien Grace 1 va rester immobilisé trente jours de plus à Gibraltar. Ainsi en a décidé la Cour Suprême du territoire britannique. Téhéran continue de nier qu'il transportait du brut à destination de la Syrie et ce, en violation des sanctions internationales contre le régime de Bachar al-Assad.

Fabian Picardo, le Premier ministre de Gibraltar, a rencontré cette semaine à Londres des responsables iraniens pour désamorcer la situation : "Je suis heureux d'annoncer à la Chambre que la réunion a été à la fois constructive et positive. A chaque étape, nous avons souligné la nature distincte de la juridiction de Gibraltar et l'indépendance de la Cour suprême, ainsi que l'importance du respect de la légalité dans un État de droit."

"Nous espérons continuer à travailler de façon constructive et positive avec les autorités de la République islamique d'Iran pour faciliter le départ du Grace 1", a-t-il ajouté_._

Le tanker iranien a été arraisonné début juillet au large de Gibraltar, avec à son bord deux millions de barils de brut. Téhéran dénonce un acte de piraterie. Depuis l'immobilisation du tanker, quatre officiers indiens de l'équipage du navire ont été arrêtés et interrogés par les autorités de Gibraltar avant d'être libérés sans charges retenues contre eux.

Cette immobilisation a attisé les tensions diplomatiques entre l'Iran et les puissances occidentales.

avec AFP