Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

La France dépasse ses records, des pics à 43°C sont attendus

 People cool off in a fountain in Nice during a heatwave that has enveloped much of France, June 27, 2019
People cool off in a fountain in Nice during a heatwave that has enveloped much of France, June 27, 2019 -
Tous droits réservés
REUTERS/Eric Gaillard/File Photo
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

C'est un épisode caniculaire qui n'en finit pas... Jeudi, le mercure pourrait atteindre les 43°C localement et 41°C dans la capitale française. Jour après jour, les records de températures n'ont de cesse d'être battus. 20 départements ont été placés en alerte rouge, dont Paris, et 60 autres en vigilance orange.

La vague de chaleur qui s’abat sur toute la France depuis le début de la semaine continue donc de sévir, après les 40°C attendus ce mercredi dans le Grand Est, en Rhône-Alpes et en Provence.

Credit: Copernicus Sentinel data processed by Antonio Vecoli using @PlatformAdam

Cet épisode caniculaire est le deuxième en moins d'un mois. De jour comme de nuit, des records de température sont atteints, certaines villes ont même dépassé les 24°C au plus frais de la nuit dernière. Pour voir le mercure redescendre il faudra être patient. Selon Météo France, la journée de jeudi devrait être la plus chaude, avec des pics à 43°C localement et 41 degrés attendus à Paris. Selon les spécialistes, il faudrait s'habituer à ces températures car, à l'avenir, les étés pourraient bien devenir de plus en plus chaud. Selon le prévisionniste météo, Patrick Galois :

Si vous regardez les indicateurs qui surveillent les vagues de chaleur depuis 1947, vous constaterez qu'au cours des 30 dernières années, il y a eu trois fois plus de vagues de chaleur que dans les 40 années précédentes. La fréquence a donc clairement augmenté et elle devrait continuer à le faire dans les décennies à venir.

Si la canicule en ravi certains, le phénomène reste tout de même préoccupant. Les autorités françaises appellent à la plus grande prudence, précisant que 20 millions de personnes sont désormais touchés par la vigilance rouge