Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Bolsonaro annule sa rencontre avec Le Drian... pour aller chez le coiffeur

Bolsonaro annule sa rencontre avec Le Drian... pour aller chez le coiffeur
Tous droits réservés
REUTERS/Adriano Machado
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Visiblement, l'urgence capillaire supplante l'urgence climatique pour Jair Bolsonaro... Le président brésilien a annulé sa rencontre avec le ministre français des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, à la dernière minute "en raison de problème d'agenda".

L'histoire a fait réagir puisque le leader d'extrême droite est apparu quelques instants plus tard, ce lundi, en direct sur un live Facebook... en train de se faire couper les cheveux.

Jair Bolsonaro ne s'est pas justifié officiellement, mais c'est sa manière toute personnelle d'affirmer son indépendance vis-à-vis de Paris, lui qui voulait marquer son désaccord notamment au sujet des politiques environnementales qui ne font décidément pas partie de ses priorités.

"Je vais recevoir le ministre français, si je ne m'abuse, pour traiter des questions liées à l'environnement. Et il n'a pas intérêt à venir nous donner des leçons, sinon il va voir à qui il a affaire", avait prévenu le président brésilien, lundi matin, avant finalement d'annuler l'entretien avec Jean-Yves Le Drian, qui effectue une tournée en Amérique latine.

"Il ne devra pas me manquer de respect. Il devra comprendre que le gouvernement au Brésil a changé. La soumission des précédents chefs d’Etat envers le premier monde n’existe plus", avait également déclaré Jair Bolsonaro, visiblement très irrité.

Jean-Yves Le Drian, de son côté, avait préparé l'entretien avec son homologue Ernesto Araujo. Il avait prévu d'évoquer le récent accord commercial Union européenne - Mercosur.

L'entretien avec le président brésilien est d'ailleurs toujours présent à l'agenda du ministre sur le site officiel du Quai d'Orsay.

Dans un communiqué, le ministre français indiquait qu'il comptait rappelé "nos exigences ( celles de la France) dans le prolongement de la conclusion de l'accord entre l'UE et le Mercosur et les dossiers environnementaux dans la perspective de la COP25 de Santiago". C'était sans compter la coupe impromptue de Jair Bolsonaro...