PUBLICITÉ

Coup d'envoi du Sziget Festival à Budapest

Coup d'envoi du Sziget Festival à Budapest
Tous droits réservés 
Par Gábor Ács
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Coup d'envoi du Sziget Festival à Budapest : jusqu'au 13 août, sur une île au coeur de la capitale, plus de 500 000 personnes plantent la tente, ou pas, pour écouter leurs artistes préférés : Ed Sheeran, 21 Pilots, Foo Fighters, Post Malone...

PUBLICITÉ

C'est l'un des plus grandes festivals de musique en Europe : le Sziget festival, qui tire son nom du mot "île". Budapest accueille sur l'île d'Oduba groupes et fans jusqu'au 13 août. L'an dernier ils étaient 500 000 pour ce rendez-vous dans la capitale hongroise, des Hongrois pour la moitié d'entre eux.

Alors que les Hongrois viennent plutôt à la journée, les étrangers sont prêts à planter leur tente pour la semaine. La réputation du festival et les têtes d'affiche les ont convaincus :

"Tout ce que j'ai entendu là dessus a l'air dingue alors on a voulu venir là, et puis on est allé à un compétition de formule 1 le weekend dernier", dit un jeune homme venue de Finlande.

"J'ai entendu des choses supers sur Sziget, et Ed Sheeran joue ce soir", s'enthousiasme une Néo-zélandaise.

"On peut aller au théâtre, au cirque, on peut faire du sport, chacun fait ce qu'il veut. C'est comme des vacances, c'est pas seulement un festival", dit un festivalier venu de Munich.

L'histoire de Sziget c'est aussi celle de chiffres vertigineux en constante augmentation : Une équipe de 18 000 personnes pour accueillir chaque jour un maximum de 95 000 personnes. 25 000 campeurs sur l'île, 1200 toilettes mobiles et deux camions entiers de papier toilette. Mais ce qui coûte cher c'est aussi les artistes : 

"Le succès du festival se voit dans les cachets des artistes. Le soir du concert final où 21 Pilots, Foo Fighters et deux autres groupes jouent,  nous coûte autant que les cachets de toute la semaine", explique Tamás Kadar, organisateur.

Le festival Sziget commence en douceur habituellement, ce n'est pas le cas cette année, avec Ed Sheeran qui se produisait ce mercredi soir, avec tous les billets vendus en une heure.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Au Paraguay, les costumes en plumes de poulet sont de rigueur

Cosmo Jazz : un festival vertigineux

Insolite : un festival de boue en Corée du Sud ouvert pendant 10 jours