Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Incendies, déforestations ... les poumons verts du globe sont en danger

Incendies, déforestations ... les poumons verts du globe sont en danger
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

La Taïga et la forêt amazonienne, les deux poumons verts de la planète, sont plus menacées que jamais.

En Sibérie, les feux de forêts font rage depuis le début de l'été et plus de 13 millions d'hectares sont partis en fumée, soit la taille de la Grèce. Une catastrophe écologique pour la Russie, mais également pour le reste du globe. Ces incendies provoquent d’importants dégagements de CO2 et font disparaître des millions d'arbres, qui ne pourront plus absorber le gaz carbonique.

Pour Pablo Pacheco, spécialiste des forêts au sein de l'association environnementale WWF, les politiques de protection des forêts ont connu un net recul dans de nombreux pays : " Les gouvernements, la société civile et les agriculteurs ont déployé des efforts importants pour réduire la déforestation au fil du temps. Mais, comme nous le voyons, ces efforts peuvent changer d'un moment à l'autre et je pense que l'un des principaux défis auxquels nous sommes confrontés maintenant est de contenir les émissions de carbone dans l'atmosphère. "

En août, les émissions de monoxyde de carbone en Sibérie ont atteint des sommets selon les chiffres de l'Observatoire européen de l'atmosphère.

Une déforestation record en Amazonie

La forêt amazonienne est confrontée à une situation similaire. Toutefois, ce ne sont pas les feux mais la déforestation qui est en cause. Le déboisement a progressé de 278% au mois de juillet 2019, par rapport à l'année dernière, selon l’Institut national de recherche spatiale.

Pour WWF cette situation pourrait encore changer, à condition d'une réelle volonté politique.

"Il faut manier la carotte et le bâton. Il faut de bonnes réglementations, et veiller à leur application, il faut un bon système gouvernemental. Mais il faut aussi inciter les agriculteurs à mettre en place ces mesures, explique Pablo Pacheco. Donc oui, ce sont des problèmes réversibles s'il existe une volonté politique et que les agriculteurs sont incités à contenir la déforestation."

Les forêts sont aujourd'hui grandement menacées par le réchauffement climatique. Elles sont pourtant essentielles à la planète : couvrant plus de 30% de la surface terrestre, elles absorbent chaque année deux millions de tonnes de CO2. Elles abritent également près de 80% de la biodiversité mondiale, et environ trois quarts des sources d'eau potable.