Bébés sans bras : des parents portent plainte pour la première fois

Bébés sans bras : des parents portent plainte pour la première fois
Par Laurence Alexandrowicz
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Les parents d'un enfant né avec un bras malformé dans l'Ain se tournent pour la première fois vers la justice en déposant plainte contre X, après un rapport d'experts qui ne considèrent pas anormal le nombre de cas dans le département.

PUBLICITÉ

Ils ont décidé de déposer une plainte contre X. Les parents d'un enfant né avec un bras malformé dans l'Ain se tournent pour la première fois vers la justice. Ils espèrent découvrir la cause du handicap de Louis, l'eau a été pointée du doigt :

"Y-a-t-il des difficultés sanitaires environnementales sur les nappes phréatiques, y-a-t-il des difficultés sur les réseaux d'assainissement et de distribution des eaux qui pourraient être à l'origine de ces cas d'agénésie, il y a peut être d'autres circonstances qui peuvent être évoqués, se demande leur avocat Fabien Rajon, mais aujourd'hui notre souhait c'est que la justice se saisisse de cette question non pas pour désigner le coupable, mais parce que nous considérons qu'un juge d'instruction a des moyens techniques humains et d'investigation plus efficients que les enquêteurs actuels"

La plainte a été déposée un mois après une conclusion d'experts qui estiment qu'il n'y a pas un nombre de cas anormal dans l'Ain.

Les scientifiques ont été alertés sur le cas 20 enfants, dans trois régions françaises. Au grand désespoir des familles de l'Ain, seul le Morbihan va faire l'objet d'investigations supplémentaires, d'où la plainte des parents du petit Louis, qui ne veulent pas en rester là.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

A six mois des JO, un symbole pour porter la flamme

Incendie en Alsace : "les 11 corps ont été retrouvés", annonce la vice-procureur de Colmar

France : stérilisation des femmes handicapées, le consentement en jeu (épisode 2/5)