L'incendie dans l'île espagnole de Grande Canarie ralentit

L'incendie dans l'île espagnole de Grande Canarie ralentit
Tous droits réservés European Union, containes modified Copernicus Sentinel Data 2019, processed with EO Browser
Par Laurence Alexandrowicz
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

L'incendie dans l'île espagnole de Grande Canarie ralentit grâce à la diminution du vent. Une partie des 9000 personnes évacuées va pouvoir rentrer chez elle.

PUBLICITÉ

Vu du ciel, plus de 10 000 hectares rongés par le feu. L'incendie qui sévit depuis samedi dans le centre montagneux de Grande Canarie a perdu de sa puissance, grâce à la diminution du vent dans la nuit de lundi à mardi. Malgré les ravages, les autorités estiment que le parc naturel de Tamadaba, une forêt de pins parmi les territoires les plus sauvages de l'île espagnole, est moins touché que ce qu'elles craignaient.

Sous les applaudissements des sinistrés, les pompiers repartent combattre les flammes. 9000 personnes sont hébergées dans un gymnase d'un village du nord-ouest de l'île.

Si la vitesse du vent se maintient, ou continue à baisser, une partie des personnes évacuées pourraient être autorisées à rentrer chez elles.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Incendie mortel dans un bâtiment annexe à l'hôpital Henri-Mondor de Créteil

Grande Canarie en proie à un incendie hors de contrôle

L'île de Grande Canarie de plus en plus dévorée par le feu