Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Grande Canarie en proie à un incendie hors de contrôle

Grande Canarie en proie à un incendie  hors de contrôle
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

L'île touristique espagnole de Grande Canarie est ravagée par un troisième incendie en moins de dix jours, toujours hors de contrôle lundi et qualifié de "drame environnemental" par les autorités car il touche des espaces naturels protégés.

Selon les services d'urgence, ce feu de forêt, qui s'est déclaré samedi dans le centre montagneux de l'île, a déjà parcouru 6000 hectares et a provoqué l'évacuation de milliers de personnes.

Les flammes ont atteint par endroits 50 mètres de haut, empêchant les quelque 1000 pompiers et autres corps mobilisés de s'y attaquer, même à l'aide des 14 moyens aériens déployés.

Ce déploiement "est le plus important jamais organisé aux Canaries et l'un des plus grands en Espagne ces dernières années", a déclaré le ministre de l'Agriculture Luis Planas.

"Dans certaines zones, les flammes font 50 mètres de haut ce qui empêche d'utiliser les moyens aériens
Angel Victor Torres
Président de la région des Canaries

Selon les services d'urgence, les températures élevées, le vent et les pluies de cendres pouvant causer de nouveaux départs de feu rendent cet incendie particulièrement difficile à combattre. Et le feu pourrait rester incontrôlable pour le prochaines 48h.

Le joyau de l'île menacé

Son front principal se trouve dans le parc naturel de Tamadaba, une forêt de pins parmi les territoires les plus sauvages de Grande Canarie.

"C'est le principal poumon vert de l'île, le joyau environnemental de Grande Canarie", estime Lourdes Hernandez, une spécialiste des incendies de forêt du WWF.

Les autorités ont dû procéder à de nouvelles évacuations dans le centre de cette île touristique, située au large du Maroc.

Une centaine de personnes ont dû être "confinées" dans un bâtiment à Artenara, les accès au village et les routes possibles d'évacuation étant trop dangereux à emprunter.

Au total, la population des villages évacués atteint 9000 habitants selon les autorités. Aucune victime n'est à déplorer.

L'intérieur de Grande Canarie, aux paysages et micro-climats très divers, est prisé des randonneurs, bien que le gros des touristes fréquente plutôt les plages de l'île, la deuxième plus fréquentée de l'archipel des Canaries.

Le tourisme pour l'instant épargné

Les Canaries ont accueilli l'an dernier 13,7 millions de touristes, en particulier britanniques et allemands, et le tourisme représentait en 2017 35% du PIB et 40% des emplois de l'archipel.

Le gouvernement régional a d'ailleurs tenu à souligner dans un communiqué que le tourisme n'était pas affecté par l'incendie car "aucun complexe touristique n'en ressent les effets".

Reste que les incendies de cette ampleur vont se multiplier, conséquence du réchauffement climatique, a rappelé le ministre de l'Agriculture.

Cet incendie est le troisième en dix jours à avoir touché l'île de Grande Canarie. Les pompiers n'étaient pas parvenus à éteindre complètement le plus important des deux, qui a parcouru 1500 hectares, lorsque le nouvel incendie s'est déclaré.