Élections en ex-RDA : l'extrême droite veut incarner l'esprit de 1989

Élections en ex-RDA : l'extrême droite veut incarner l'esprit de 1989
Tous droits réservés REUTERS/Hannibal Hanschke
Par Jona Källgren avec Olivier Peguy
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Elections locales ce dimanche dans 2 Länder de l'ex-Allemagne de l'est. Le parti d'extrême droite AfD caracole en tête des sondages. Sa stratégie : ressusciter esprit du soulèvement populaire de 1989.

PUBLICITÉ

La chute du mur de Berlin, c'était il y a 30 ans. L'anniversaire coïncide avec des élections locales dans plusieurs des Länder de l'ex-RDA.Ce dimanche, le scrutin concerne les Länder de Brandebourg et de Saxe.

Et les sondages prédisent un score important pour l'extrême droite. Le parti "Alternative pour l'Allemagne" (AfD) pourrait même arriver en tête.

Il a fait campagne en reprenant la rhétorique du soulèvement de 1989 ("le peuple contre le régime"), remplaçant le parti unique par la pensée unique, incarnée, selon l'AfD par les partis traditionnels.

Vous devez faire très attention quand vous parlez à vos voisins, à vos collègues, à vos enfants... parce qu'ils sont susceptibles de répéter ce que vous avez dit.
Tout ceux qui ont vécu du temps de l'Allemagne de l'Est disent qu'aujourd'hui, le climat est pire qu'à cette époque.
Andreas Kalbitz
Tête de liste AfD dans le Brandebourg

Ressusciter l'esprit de 1989, apparemment, ça marche auprès de l'électorat de ces deux Länder. Un électorat sensible au discours sur les ratés de la réunification, les espoirs déçus de la chute du Mur.

Les manifestations de 1989 avaient fait naître de grands espoirs. A cette époque, les gens voulaient croire qu'avec la réunification, le niveau de vie à l'est serait le même qu'à l'ouest. Mais en fait, qu'est-ce qu'ils ont eu à la place ? Un chômage massif et un exode de la population vers l'ouest.
Felix Rösel
Politologue

Nous avons rencontré Gisela Kallenbach, une des leaders des manifestations ayant conduit à la chute du Mur.Elle se dit outrée que le parti d'extrême droite prétende aujourd'hui incarner l'esprit de 1989.

Selon elle, l'AfD est aux antipodes des valeurs de justice et de démocratie, des valeurs qui ont animé la révolution.

J'aimerai demander à tout ceux qui votent pour l'AFD : combien d'entre vous sont effectivement descendus dans les rues, il y a 30 ans, quand il y avait un vrai danger à manifester ? Combien n'ont fait que prendre le train en marche ?
Gisela Kallenbach
Leader des manifestations de 1989

En Allemagne, l'histoire et la politique sont souvent liées, et la chute du Mur en est une illustration. Ce qui se passe en Saxe et dans le Brandebourg ressemble à une bataille pour s'approprier cette page bien particulière de l'histoire du pays.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Un membre de l'AfD accusé d'avoir été payé par la Russie

"L'intégration européenne doit se poursuivre", selon le vice-chancelier allemand Robert Habeck

Guerre en Ukraine : Kyiv a plus que jamais besoin du soutien de l'Allemagne