Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Brexit-sur-plage aux Pays-Bas

Brexit-sur-plage aux Pays-Bas
Tous droits réservés
REUTERS/Henry Nicholls
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Wijk Ann Zee est un village du bord de mer néerlandais de 2 400 habitants. L'un des responsables locaux a proposé il y a deux semaines une idée un peu farfelue. Il a suggéré un pot de départ pour le Brexit, prévu le 31 octobre. Le réalisateur Ron Toekook a créé un événement sur les réseaux sociaux. Le projet est devenu viral, 10 000 personnes sont attendues. "Le plus fou est que certains participants réservent des vols des Etats-Unis, de Chine", s’étonne l’organisateur. Mais il précise que ce pot de départ ne "sera ni triste, ni joyeux. Le Royaume-Uni est un vieil ami qui se lance dans une aventure que nous n'oserions pas faire. Nous pensons que c'est un peu ridicule".

Dans la station balnéaire les avis sont partagés sur cette fête. Si certains trouvent l’idée originale, d’autres regrettent la sortie britannique. Pour le maire en revanche l’événement offre à sa ville davantage de visibilité sur la carte. "A Wijk aan zee nous aimons faire la fête mais de façon responsable, c'est ma mission. L'idée de saluer les Britanniques est formidable, et avoir différents types de musique de différents pays européens est une idée incroyable et nous la soutenons", explique Martijn Smit. Mais au-delà de l’esprit festif d’autres motivations peuvent expliquer l’intérêt néerlandais dans ce dossier. Après l’Irlande, les Pays-Bas sont le pays membre le plus exposé en cas de sortie sans accord. Il y a un donc un sentiment d'espoir dans cette ville que le Brexit ne se produira pas. Mais que cela devienne réalité ou non la fête aura bien lieu.

Brèves de Bruxelles :

  • Mike Pompeo à Bruxelles

Le secrétaire d'Etat américain, Mike Pompeo, est en déplacement à Bruxelles. Le chef de la diplomatie américaine rencontrera mardi le secrétaire général de l'Otan. Les deux hommes évoqueront la situation en Afghanistan où les Etats-Unis négocient un projet d'accord de paix avec les Talibans.

  • Suède : une taxe pour la défense

La Suède veut augmenter ses dépenses en matière de politique de défense. Pour réaliser cet effort Stockholm compte mettre en place une nouvelle taxe sur les banques. Le pays revoit sa stratégie pour faire face aux renforcements militaires de la Russie en mer Baltique. Les autorités suédoises souhaitent atteindre 1,5% du PIB contre 1% actuellement.