EventsÉvènementsPodcasts
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

Brexit : semaine houleuse en perspective

Brexit : semaine houleuse en perspective
Tous droits réservés 
Par Julien Pavy avec AFP
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Alors que le Parlement britannique fait sa rentrée ce mardi, les anti-Brexit veulent empêcher un "no deal".

PUBLICITÉ

C'est une nouvelle semaine houleuse qui s'ouvre au Royaume-Uni. Après les manifestations samedi des anti-Brexit, tous les yeux se tournent désormais vers les députés britanniques qui font leur rentrée ce mardi.

Bataille attendue au Parlement

Et l'opposition a bien l'attention de se battre contre le Premier ministre Boris Johnson, accusé de vouloir imposer un "no deal".

Interrogé ce dimanche par la BBC, Michael Gove, le ministre conservateur en charge du Brexit, a laissé entendre que gouvernement pourrait ne pas se conformer à une éventuelle loi déposée par l'opposition, qui viserait à bloquer une sortie sans accord de l'Union européenne.

L'opposition plaide pour un nouveau report

L'opposition travailliste, qui envisage de déposer une motion de censure contre le gouvernement, ne digère pas la décision de Boris Johsnon de suspendre les travaux du Parlement pendant cinq semaines, juste avant la deadline du Brexit le 31 octobre. Elle plaide pour un nouveau report du divorce : 

"Il n’y a qu’un moyen de sortir de cette situation, c’est de permettre aux électeurs de décider : souhaitez-vous quitter l'Union européenne dans les conditions proposées ou préférez-vous rester ? Nous sommes dans une impasse depuis de longs mois, et je pense que les gens veulent vraiment avancer maintenant", souligne Keir Starmer, le responsable Brexit au sein du parti travailliste_.
_

L'UE exclut de renégocier le "backstop"

Ce dimanche, Michel Barnier, le négociateur en chef de l'Union européenne pour le Brexit, a exclu de renégocier la question du filet de sécurité irlandais, au cœur des désaccords.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Brexit : le bras de fer se poursuit

Brexit-sur-plage aux Pays-Bas

Brexit : que peut-il se passer cette semaine au Parlement britannique ?