Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Juan Diego Flórez : "La musique apporte l'espoir aux enfants défavorisés du Pérou"

Juan Diego Flórez : "La musique apporte l'espoir aux enfants défavorisés du Pérou"
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Donner un avenir à des milliers d'enfants défavorisés, c'est la mission de Juan Diego Flórez. Dans son pays natal, le Pérou, le ténor de renommée mondiale mène l'initiative Sinfonía por el Perú qui propose un enseignement gratuit de la musique. Nous la découvrons à ses côtés à Lima.

Le programme d'enseignement de la musique créé par le ténor de renommée internationale Juan Diego Flórez donne aux enfants défavorisés du Pérou, la possibilité d'apprendre à jouer d'un instrument ou de chanter dans un chœur.

Fin juillet sur la place principale de Lima, une partie de ses jeunes bénéficiaires ont vécu un rêve éveillé : ils ont donné un concert gratuit devant près de 20.000 spectateurs. Parmi les musiciens, Matías Montalván. Ce jeune homme de 15 ans qui a commencé le violon il y a seulement trois ans s'exerce cinq heures par jour. "Pour moi, Sinfonía por el Perú représente une famille, mon avenir, un lieu où j'ai appris à être quelqu'un de meilleur et un meilleur musicien," confie-t-il. Sa camarade, Nicole Revoredo, contrebassiste de 17 ans, renchérit : "C'est comme si c'était ma deuxième maison et c'est l'opportunité d'avoir une vie meilleure dans l'avenir."

Juan Diego Flórez confirme : "La mission de Sinfonía por el Perú, c'est d'améliorer et de transformer la société grâce au pouvoir de la musique." Puis il ajoute: "Je découvre de nombreuses histoires personnelles : des enfants me racontent toutes les difficultés qu'ils ont dans la vie. Il y en a qui veulent rester tout le temps avec l'orchestre et même dormir sur place," dit-il.

"Sinfonía a changé ma vie d'une manière incroyable"

Comme Matías et Nicole, plus de 8000 enfants à travers le pays fréquentent quasiment tous les jours pendant plusieurs heures dans l'une des 26 écoles de musique appelées "núcleos" spécialement créées dans le cadre du projet.

"Les núcleos sont des abris, des havres de paix, de bonheur et d'espoir," souligne le fondateur de Sinfonía por el Perú.

"Pour ma part, j'étais victime de harcèlement moral à l'école," précise le jeune Matías Montalvan. "Sinfonía a changé ma vie d'une manière incroyable," reconnaît-il.

Nicole Revoredo confie de son côté : "J'étais une fille très timide, je gardais tout le temps la tête baissée. Mon père est vieux, il est à la retraite, on a des problèmes financiers," explique-t-elle. "Quand on joue de la musique et qu'on se concentre sur l'orchestre, on ne pense plus aux difficultés : la musique est tellement extraordinaire que tout devient possible," estime-t-elle.

Matías Montalvan ajoute : "On a appris une valeur très importante : la solidarité.""La ponctualité, le respect et le travail d'équipe," complète Nicole Revoredo.

Viser l'excellence

Lors d'une répétition de leur orchestre, Juan Diego Flórez s'adresse aux jeunes musiciens : "Vous devez persévérer parce la seule manière de réussir dans la musique, c'est de pratiquer, pratiquer, pratiquer."

Viser l'excellence, c'est le maître-mot du programme, en particulier au sein du principal orchestre symphonique des jeunes dans lequel figurent les jeunes Matías et Nicole. L'ensemble qui compte 120 membres est dirigé avec passion par le directeur artistique Hugo Carrio.

"Quand on se regarde droit dans les yeux, on voit que la musique et l'énergie passent entre nous," assure l'intéressé. "Parfois on pleure, parfois on rit : ce sont des moments magiques et les enfants sont ce qu'il y a de plus important dans ma vie," insiste-t-il.

"Aujourd'hui, je sais que la musique peut changer la vie des enfants les plus pauvres et les plus défavorisés," assure Juan Diego Flórez.

"Mon rêve avec Sinfonía," dit le ténor péruvien, "c'est que le projet prenne encore plus d'ampleur. J'aimerais qu'on arrive à un million d'enfants : je sais que cela semble très ambitieux, mais un million, c'est mon objectif," conclut-il.

L'orchestre principal de Sinfonía por el Perú prévoit de donner un concert lors de l'Exposition universelle de Dubaï l'an prochain et au Carnegie Hall à New York en 2021.

Une nouvelle étude montre l'impact important de Sinfonía por el Perú sur les enfants participants. Plus d'informations à ce sujet sur le site web du projet.