EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Find Us
PUBLICITÉ

Le pape à la rencontre d'un de ses disciples à Madagascar : le père Pedro

Archives : rencontre du pape avec le père Pedro Opeka, Vatican, mai 2018
Archives : rencontre du pape avec le père Pedro Opeka, Vatican, mai 2018 Tous droits réservés Image : perepedro-akamasoa.net / Association Vendée Akamasoa
Tous droits réservés Image : perepedro-akamasoa.net / Association Vendée Akamasoa
Par Olivier Peguy
Publié le Mis à jour
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Lors de sa visite à Madagascar, le pape François se rendra à l'association "Akamasoa", fondée par un prêtre argentin (qu'il connaît) : le père Pedro Opeka.

PUBLICITÉ

Ce sera un des temps forts du voyage du pape François à Madagascar : sa visite, ce dimanche, à "Akamasoa". Ce terme malgache signifie "Les bons amis". C'est le nom d'une association humanitaire créée il y 30 ans, dans les environs de la capitale Antananarivo, par un prêtre lazariste, le père Pedro Opeka.

Pedro, ancien élève de Jorge Bergoglio

Celui que tout le monde appelle "Père Pedro" est une personnalité charismatique, née en Argentine de parents réfugiés slovènes. C'est durant ses études au séminaire, qu'il croise le chemin d'un jeune prêtre finissant ses études de théologie, un certain... Jorge Mario Bergoglio, qui allait devenir pape 45 ans plus tard !

Pedro Opeka raconte avoir suivi pendant deux semestres au moins, les cours de littérature et de philosophie, donné au Colegio Máximo de San Miguel (banlieue de Buenos Aires) par Jorge Mario Bergoglio.

Les deux hommes ont eu l'occasion de se revoir ultérieurement au Vatican, notamment en mai 2018.

Une attention pour les plus pauvres

En plus de leur histoire commune, les deux hommes partagent une même attention pour les plus pauvres.

REUTERS/Baz Ratner
Le père Pedro Opeka, fondateur de l'association Akamasoa, le 27/08/2019.REUTERS/Baz Ratner

D'où la fierté du père Pedro d'accueillir le souverain pontife, ce dimanche. Il le manifestait il y a quelques jours au micro de l'agence Reuters.

"Nous sommes heureux que le pape nous rendent visite ici sur notre lieu de travail, là où les gens travaillent durement pour vivre", a-t-il dit.

Sortir de la pauvreté

Le pape prononcera dimanche, à Akamasoa, un discours sur la lutte contre la pauvreté. Et cela aura évidemment un résonance particulière en ce lieu. "Akamasoa", c'est l'espoir de s'en sortir, avec un travail, un toit. Un nouveau départ pour des milliers de personnes.

Le message du pape aura résonance particulière aussi dans ce pays où les trois quarts de la population vivent avec moins de deux dollars par jour.

Cette visite du pape François à Madagascar intervient 30 ans après la venue du pape Jean-Paul II dans le pays.

Pour aller plus loin

\>> La visite du pape François à Madagascar est placée “sous le signe de la paix et du vivre ensemble”, estime Mgr Tsarahazana, président de la Conférence des évêques de Madagascar - tribune à lire ici

\>> Le programme officiel de la visite du pape à Madagascar

\>> Le site de l'association Akamasoa

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Madagascar : Andry Rajoelina toujours contesté, mais réélu au premier tour de la Présidentielle

Argentine : mobilisation pour la libération de 16 manifestants incarcérés

Manifestations à Buenos Aires contre les lois Milei