EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Le mouvement anti-voiture prend de l'ampleur en Allemagne

Le mouvement anti-voiture prend de l'ampleur en Allemagne
Tous droits réservés 
Par euronews
Publié le Mis à jour
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

L'automobile, cible de la génération climat au salon de Francfort. Nouvelle démonstration de force dimanche des militants écologistes qui réclament une révolution des transports.

PUBLICITÉ

La voiture est loin de représenter le futur pour ces militants écologistes.

A Francfort, nouvelle démonstration de force dimanche de cette génération climat qui exige une révolution des transports. En bloquant l'accès principal du salon de l'automobile, ces manifestants donnent le ton : ils réclament l'arrêt du moteur à combustion, des transports climatiquement neutres d'ici 2035, ou encore une limitation de vitesse sur les autoroutes.

Samedi déjà, des milliers d'entre eux avaient pris d'assaut le bitume à vélo. Ils estiment que la tendance vers des voitures plus grosses et plus puissantes, notamment les SUV, nuit aux gains d'efficacité énergétique des dernières décennies.

Cette combinaison d'actions légales et illégales caractérise le mouvement de défense du climat qui progresse depuis des mois en Europe, et prend désormais pour cible une industrie longtemps intouchable par son importance pour l'économie allemande.

Depuis des mois, la chancelière promet que la plus grande économie d'Europe trouvera de bonnes solutions. Angela Merkel doit présenter vendredi prochain à Berlin des mesures visant à réduire les émissions de gaz à effet de serre de l'Allemagne de 55% d'ici 2030 par rapport à 1990.

Les militants écologistes sont d'ores et déjà mobilisés.

avec AFP

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Journée sans voiture à Paris et Bruxelles

Musk se rend à l'usine Tesla après le sabotage du groupe écologiste

Climat : Last Generation se fait entendre à Berlin, Olaf Scholz est sommé d'agir