EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Une Américaine traverse le globe pour tenter de guérir sa fille malade

Une Américaine traverse le globe pour tenter de guérir sa fille malade
Tous droits réservés 
Par Malia Coutand
Publié le Mis à jour
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Luna, six mois, est atteinte d'une maladie de peau créant des lésions teintant son visage. Les opérations étant très coûteuses et non-remboursées, la mère de famille a décidé de se rendre en Russie.

PUBLICITÉ

Parcourir le globe pour tenter de guérir sa fille, c'est le projet de l'Américaine Carol Fenner. Luna, six mois, est atteinte d'un nævus congénital mélanocytaire. Une lésion qui teinte la peau et favorise le développement de cancer. Pour la mère de famille :

Nous sommes allés dans différentes villes des États-Unis, à Chicago, Boston, New York, la Floride et je n'ai pas aimé les résultats. Le meilleur, que j'aurais pu avoir c'était à New York, mais ça faisait presque 400 000 dollars et l'assurance ne voulait pas le couvrir.

Après avoir ému les médias du pays, l'histoire de la petite Luna s'est exportée pour arriver de l'autre côté du globe. Carol a alors été contactée par un médecin russe, Pavel Popov, spécialiste des maladies de peau. Selon ce dernier, ses méthodes prendraient moins de temps et seraient plus douces pour la peau de bébé. La maman a donc décidé de se rendre en Russie afin de donner une chance à sa fille.

"Tous les jours, beaucoup de gens m'appelaient et me disaient : "Carol n'y va pas, ils ne sont pas bons" ou "je n'ai jamais entendu parler de ce docteur", ajoute la mère de Luna. Malgré tout, la famille de la petite a décidé de laisser le sort de la petite entre les mains de Pavel Popov.

Luna devrait subir six à huit opérations chirurgicales, chacune coûtant environ 25 000 dollars. Selon les médecins russes, le traitement complet prendrait lui jusqu'à 18 mois.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Danemark : l'incendie dans les bureaux du géant pharmaceutique Novo Nordisk est maîtrisé

En République tchèque, la coqueluche est de retour

Le gouvernement sud-coréen durcit le ton face à la démission massive des jeunes médecins