DERNIERE MINUTE

Jacques Chirac : l'hommage du fidèle lieutenant

Jacques Chirac : l'hommage du fidèle lieutenant
Taille du texte Aa Aa

Les drapeaux du fronton de l’Élysée en berne, entourés d'un ruban noir, un portrait et les anonymes qui depuis jeudi se succèdent au palais présidentiel pour signer les livres d'or et saluer la mémoire du cinquième président de la Ve République…

Jacques Chirac sera inhumé au cimetière Montparnasse, aux côtés de sa fille Laurence, dans la plus stricte intimité, mais avant cela, une cérémonie populaire aura lieu aux Invalides dimanche.

L'ami de 40 ans, Alain Juppé, lui a rendu un hommage appuyé. Fidèle d'entre les fidèles, dans les victoires comme dans les démêlés judiciaires, celui qui a depuis claqué la porte des Républicains, a redit son admiration pour l'homme tout court, avant même l'homme d’État.

« Cette capacité à se porter vers les autres, ça m'a toujours plongé dans une grande admiration, a-t-il confié dans une interview à France Inter. Il avait cette spontanéité, cette facilité à établir le contact avec tous les hommes, ceux d'Afrique comme ceux du 18e arrondissement où il était venu souvent me soutenir. Et c'est ça qui entraînait autour de lui parce qu'il y avait cette chaleur qui se dégageait de sa personne. D'abord, c'était un physique, un corps, une présence très importante, une joie de vivre, un appétit de vivre. Quand je l'accompagnais parfois dans les campagnes électorales, je me souviens des sandwichs. Pour Chirac, le sandwich, c'était une baguette entière farcie de rillettes. »

Une journée de deuil national lui sera consacrée lundi et un service solennel sera rendu le même jour en l'église Saint-Sulpice, à Paris. Décédé à 86 ans, Jacques Chirac laisse derrière lui une France partagée entre nostalgie et rejet de la vieille garde et une droite plus éclatée que jamais.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.