DERNIERE MINUTE

Chirac, "un grand homme d'Etat" : les hommages en France et dans le monde

Chirac, "un grand homme d'Etat" : les hommages en France et dans le monde
Taille du texte Aa Aa

De Paris à Bruxelles, en passant par New York, de nombreux dirigeants ont exprimé leur émotion à l'annonce du décès de Jacques Chirac.

Macron, l’Élysée, la tour Eiffel

Durant toute la journée, la classe politique française a rendu hommage à l'ancienne figure de la droite, qui fut président entre 1995 et 2007.

Ce n'est que dans la soirée que l'actuel chef de l'Etat, Emmanuel Macron s'est exprimé.

Dans son message enregistré, Emmanuel Macron a dit de Jacques Chirac qu'il incarnait "une certaine idée de la France (...) et du monde". Le président a exprimé la "reconnaissance" du pays.

Autre hommage, celui de la ville de Paris, qui a décidé d'éteindre la tour Eiffel à partir de 21 heures.

Réactions en Europe et dans le monde

Ursula von der Leyen, présidente élue de la Commission européenne: "un grand dirigeant, un grand Européen et un homme qui a inspiré toute une génération. Nous devons nous efforcer d'honorer son héritage en construisant une Union plus forte et plus unie".

Jean-Claude Juncker, président sortant de la Commission européenne : "aujourd'hui, l'Europe perd une de ses figures de proue, la France un grand homme d'État et moi un ami fidèle".

Michel Barnier, négociateur de l'UE pour le Brexit et ancien ministre sous Jacques Chirac : "Il aimait les gens, il aimait la France, il aimait le monde. Il avait une curiosité insatiable pour les cultures du monde. C'était un humaniste. Et c'était en même temps un homme d'Etat. Je reste fier de l'avoir servi."

Antonio Guterres, secrétaire général de l'ONU: "Jacques Chirac a été vraiment un pionnier dans la lutte contre le changement climatique en mettant, il y a déjà longtemps, le climat au centre de l'agenda international. La France a perdu un grand homme d'Etat, totalement dévoué à la démocratie et à la coopération internationale et je lui rends hommage".

Bill et Hillary Clinton, respectivement ancien président et ancienne secrétaire d'Etat des Etats-Unis : "C'était un homme d'Etat audacieux et talentueux qui n'a jamais varié dans sa défense des intérêts français ou sa recherche d'une Europe forte, unie et libre".

Ali Bongo Ondimba, président gabonais: "Jacques Chirac était un grand ami du Gabon. Un amoureux sincère de l'Afrique. Il a été pour moi, plus qu'un ami, un père spirituel dont je n'oublierai jamais la bienveillance".

Luiz Inacio Lula da Silva, ex-président brésilien (2003-2010) emprisonné : "Jacques Chirac était mon ami et l'ami du Brésil. Des hommes d'Etat avec sa vision, capables de dialoguer avec des dirigeants aux opinions différentes pour atteindre des objectifs élevés, comme la paix et la coopération entre les pays, manquent dans le monde d'aujourd'hui".

Journée de deuil et recueil de condoléances

Une journée de deuil national sera observée en France ce lundi, et un service solennel lui sera rendu ce jour-là, à midi, dans l'église Saint-Sulpice à Paris.

Des funérailles nationales seront ensuite célébrées dans un lieu qui n'était pas encore fixé ce jeudi soir.

D'ici là, un recueil de condoléances a été ouvert ce jeudi soir à l'Elysée. De nombreuses personnes s'y pressaient dans la soirée.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.