Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Offensive imminente de la Turquie dans le nord de la Syrie

Offensive imminente de la Turquie dans le nord de la Syrie
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Oubliée l'union sacrée contre l'État islamique… Les forces américaines quittent le nord de la Syrie et tournent le dos aux alliés kurdes ayant combattu les djihadistes. La voie est libre pour l'offensive promise par la Turquie. À en croire le président turc, ce ne serait plus qu'une question de jours.

Recep Tayyip Erdogan entend chasser les Kurdes des régions frontalières et y renvoyer deux millions de réfugiés syriens.

« Nous avons terminé nos préparatifs, achevé nos plans opérationnels et donné les ordres nécessaires, a déclaré le président turc. Il est temps d'ouvrir la voie à l'ère de paix qui a été décidée et mise en marche. Cela pourrait arriver dès aujourd'hui ou demain. Nous conduirons cette opération à la fois avec nos armées de terre et de l'air. Et nous ne doutons pas du fait que nos frères en Syrie seront de notre côté, avec toute leur puissance. »

Les Kurdes représentent le plus gros contingent des Forces démocratiques syriennes ayant chassé l'État islamique du nord de la Syrie, mais la Turquie les considère comme une menace à sa frontière et les tentatives d'instaurer une zone tampon ont échoué. L'ONU, qui redoute des déplacements de population avec l'offensive qui s'annonce, dit se préparer au pire.

Quant aux combattants kurdes, ils préviennent. En cas d'attaque, les quelque 12 000 djihadistes enfermés dans leurs prisons seront libérés.